Windsurf Transatlantic : Sarah Hébert et son équipe ont repris la mer!

0
676
photo-Sarah-Hebert-WT
Sarah et son équipe ont dû rejoindre l’Île de Sal au Cap Vert jeudi soir pour une escale technique (Photos : Pierre Bouras).

Pas de chance pour la vice-championne d’Europe de Windsurf (titre obtenu 2 mois seulement après l’implantation de son défibrillateur), Sarah Hébert qui s’est élancée mercredi matin de Dakar au Sénégal, à l’assaut de l’Atlantique en planche à voile (voir vidéo ici). En effet, la jeune femme de 28 ans, qui porte depuis six ans un défibrillateur cardiaque, a perdu jeudi son téléphone cellulaire, d’où une escale technique sur l’île de Sal au Cap Vert.

C’est en voulant changer de voile et alors qu’elle tentait un appareillage périlleux pour y procéder, que Sarah Hébert a perdu son téléphone satellitaire dans l’eau. Ce téléphone étant sa ligne de vie avec le bateau suiveur, la véliplanchiste a préféré garantir sa sécurité et se replier sur le Cap Vert pour tout doubler (kiné, lessive, rangements, dernières retouches à son matériel), y compris les moyens de sécurité dont la VHF. Après avoir récupéré le matériel de sécurité dont elle avait besoin (arrivé par avion grâce aux bons soins d’un ami), Sarah Hébert et son équipe, plus motivés que jamais, ont repris la mer ce matin.

A noter :

Sans téléphone satellite, le bateau accompagnateur n’aurait aucun moyen de localiser la jeune femme si elle venait à sortir de la zone de couverture de la VHF (radio portable, pour des liaisons à courte distance), ou si celle-ci tombait en panne.

A savoir :

La véliplanchiste, Sarah Hébert, vit avec ce petit appareil médical depuis la découverte en 2006 d’un trouble cardiaque lors d’un contrôle de routine. Une opération qu’elle a eu du mal à accepter au début, mais qu’elle a dominée pour redevenir championne d’Europe et se lancer aujourd’hui, à l’assaut de l’océan Atlantique qu’elle va tenter de traverser jusqu’en Guadeloupe (un périple long de 4000 kilomètres et 25 jours de mer), avec une planche à voile de série.

Pour en savoir plus sur la Windsurf Transatlantic : www.windsurf-transatlantic.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom