Volkswagen Type 181 « the thing » : un cabriolet quatre portes, à usage multiple.

1
5985
photo Volkswagen type 181
La Volkswagen 181 ne laisse jamais indifférent, on aime ou on déteste son look.

Inspirée d’un engin de l’armée allemande, la Volkswagen Type 181 a été présentée lors du salon de Francfort en Septembre 1969. Cette dernière, destinée aux civiles, sera équipée d’une carrosserie en polyester, d’une capote en vinyle, d’un moteur de Cox, et de deux roues arrières motrices. Ce modèle vraiment atypique, tentera sans vraiment y parvenir, une incursion pacifique dans l’univers des loisirs outdoor, alors très en vogue dans les années 70. Deux explications à cela : un prix quasi-identique à celui de la Cox Cabriolet, bien mieux équipée et plus confortable, et ayant une meilleure image.

Cette voiture tous usages et tous chemins déclinée en deux versions, militaire et civile, sera produite entre 1969 et 1979. Conçue sur la base d’une Coccinelle, elle en reprend le châssis à poutre centrale, les trains roulants et la base mécanique. Pour l’occasion, certains de ces éléments ont été modifiés ou adaptés. En effet, la 181 reprend également des éléments dans la gamme VW, par exemple des planchers de Karmann Ghia, des rétroviseurs de Combi, des phares de Coccinelle … etc.

La carrosserie originale propose un cabriolet quatre places, quatre portes, d’une conception simple mais pratique. Pas d’ABS, pas d’Airbag, pas de direction assistée et encore moins de climatisation. C’est du rustique et du solide.

La modularité de la voiture reste intéressante. En effet, la banquette arrière possède des dossiers pouvant être rabattus séparément pour en faire une petite plate-forme de chargement. Les portes se démontent en un instant, sans outil. La capote, quant à elle, se plie rapidement et assez facilement. Et enfin, le pare brise se rabat.

 

PHOTO-Volkswagen-Type-181-THING
Ce véhicule tout terrain sera vendu jusqu’en 1980. De nos jours, il représente un véhicule de loisirs, cabriolet, parmi les plus abordables du marché.

 

Quant à la mécanique, elle est confiée à un moteur à quatre cylindres refroidi par air, essence uniquement, placé en porte à faux arrière, équipé d’un carburateur inversé et d’un starter automatique. La cylindrée est de 1500 ou 1600 cm3 selon les années (9 chevaux fiscaux). La puissance va de 44 à 48 chevaux DIN suivant les versions. La boite de vitesse est à quatre rapports synchronisés et marche arrière. Les roues arrières sont motrices, c’est une propulsion.

Les premiers modèles sont équipés d’une transmission finale à réducteurs, les seconds modèles de cardans. La voiture a une vitesse de croisière de 115 km/h et une vitesse de pointe de 130 km/h. La consommation est d’environ 11 litres d’essence ordinaire aux 100 kilomètres (selon le constructeur).

Et enfin, malgré ses deux seules roues motrices, la Volkswagen type 181 est une vraie voiture tout terrain : porte-à-faux court, garde au sol de 20 cm, garde d’encombrement de 14,5 cm et profondeur de gué franchissable d’environ 40 cm.

A noter :

Les versions équipées d’un différentiel autobloquant permettent de se sortir de tout mauvais pas. Mais attention, il ne s’agit en aucun cas d’un véhicule conçu pour le franchissement.

Petit bémol :

Gourmande en essence, inconfortable, et rustique dans tous les sens du terme. Et enfin et surtout ce véhicule à un défaut majeur celui de se faire dévorer par la rouille.

Vidéo présentation de la Volkswagen Type 181.

A savoir :

Nommée 181 en France, ce sont les américains qui lui ont donnée le sobriquet le plus original : « the thing », la chose.

Source de l’article : http://passionvw181.e-monsite.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom