Voilier Arpège, un sloop dessiné et construit en 1967, par Michel Dufour.

1
3422
Le voilier Arpège a une vraie soute à voiles, avec un capot pour sortir les sacs sur le pont.

Historique du voilier Arpège :

Le voilier Arpège sort en 1967, et deviendra vite l’emblème de la marque Dufour, lui permettant ainsi de devenir le premier constructeur français, puis européen. Il ne connaîtra que peu de transformations pendant les neuf ans, où il est construit. Le tableau arrière sera inversé en 1970, et le plan de pont modifié en 1974.

Le voilier Arpège est un sloop de croisière côtière, dessiné par l’architecte naval Michel Dufour (créateur de l’entreprise Dufour Yachts en 1964), et construit entre 1967 et 1976 aux chantiers du même nom que son créateur, à La Rochelle (Charente-Maritime).

Présentation du voilier légendaire :

Le voilier Arpège est une référence dans le milieu nautique, marin, costaud, fiable, pardonnant les petites erreurs, il est bon marcheur, et passe relativement bien le clapot. Il possède une silhouette classique qui reprend les extrémités très fines des années 1950-60, mais avec des élancements modérés.

Les principales innovations sont l’utilisation du polyester pour la coque, et surtout l’utilisation très bien pensée d’un contremoule intégral, donnant 10 ans d’avance aux aménagements intérieurs. Dans le pure style des années 60, le plan de voilure donne une grande importance au triangle avant : le génois est près de deux fois plus grand que la grand-voile. La quille courte inclut un lest en saumon avec un talon, permettant de réduire le tirant d’eau et de facilement béquiller. (Source Wikipédia)

Aménagement intérieur :

À l’intérieur, l’aménagement est intelligemment pensé. À l’arrière, on trouve deux couchettes-cercueil, la cuisine à bâbord et la table à cartes à tribord. Au centre du navire, un carré se trouve entre deux banquettes pouvant laisser place à quatre couchettes permettant de dormir à la gîte, ce qui est rare pour un voilier de ce type. À l’avant, se trouvent des toilettes et un local à voiles. Cette organisation, sans cabine avant, donne la véritable impression de naviguer sur un bateau beaucoup plus gros.

La table à cartes (Arpège 1975) où l’on peut lire les instruments sur la paroi au-dessus de la table.

La cloison totale, entre le carré et la descente, permet de naviguer en quart, sans déranger l’équipage qui se repose. Une vraie table à carte est un luxe, qu’on ne retrouve pas sur la plupart des bateaux de grande série ultérieurs.

Le voilier Arpège restera un grand classique, avec une forte personnalité et un attrait qui ne se dément pas sur le marché de l’occasion. C’est un bateau très solide, dont les seuls vrais défauts sont le délaminage du sandwich constituant le pont (facile a réparer en injectant de la résine) et la taille du cockpit, vraiment très limitée selon les standards actuels (années 2000).

Événement :

Le Club Nautique des Minahouëts à Locmiquélic vous invite les 20, 21 et 22 Août 2010 pour le 21ème Rassemblement des « Arpège ».

Caractéristiques du voilier Arpège :

  • Gréement : Sloop bermudien
  • Débuts : 1967
  • Longueur hors-tout : 9,25 mètres (hors-tout) 9 mètres (coque) 6,70 mètres (flottaison).
  • Maître-bau : 3 mètres
  • Tirant d’eau : 1,35 m PTE/ 1,50 m GTE
  • Déplacement : 3,3 tonnes dont 1,750 tonne de lest
  • Voilure : grand-voile 17 m², génois 31,5 m²
  • Architecte : Michel Dufour
  • Équipage : 4 à 6

Vidéo présentation « Coupe du Monde » des Arpèges.

A savoir :

Avec près de 1500 unités construites, l’Arpège est un bateau très représenté sur les côtes Françaises et étrangères.

Visitez sans retenu le site très sympathique des accros de l’Arpège sur : http://www.voilier-arpege.com

Photo Blog 640×360 : www.sailingboats.gr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom