Vidéo de l’incroyable sauvetage, du marin nigérian qui a survécu pendant trois jours à 30 m de profondeur dans l’océan.

1
729
photo-un-naufrage-survit-3-jours-a-30-metres-de-profondeur
Un naufragé Nigérian de 29 ans, s’est retrouvé coincé dans la coque de son navire à plus de trente mètres de profondeur, pendant une soixantaine d’heures.

Son sauvetage tient du miracle! A la suite du naufrage de son navire au large des côtés nigériennes, un des membres de l’équipage, s’est retrouvé coincé dans la coque du navire à plus de trente mètres de profondeur dans l’océan, pendant une soixantaine d’heures. Cet homme, seul et unique survivant, Harrison Objegba Okene, cuisinier Nigérian de 29 ans, ne doit son salut qu’à la poche d’air d’à peine plus d’un mètre de haut dans laquelle il a pu se réfugier, et aux bouteilles de soda flottant parmi les décombres.

L’affaire remonte au 26 mai dernier, mais l’enregistrement vidéo de l’événement n’a été rendu publique que le 2 décembre 2013. Okene Harrison, qui officie en tant que cuisinier à bord du remorqueur en mission pour un groupe pétrolier au large du Nigeria, fait naufrage suite au mauvais temps, avant de couler à pique, à plus de 30 mètres de profondeur. Parmi les douze membres d’équipage, il est le seul à avoir survécu grâce à une poche d’air restée intacte.

Les secours envoyés sur place immédiatement après le naufrage étaient parvenus à détecter cette poche d’air sous le bateau, mais il leur avait fallu 62 heures, soit près de trois jours pour en sortir l’unique marin survivant. C’est au terme d’une attente captive insoutenable et oppressante, que l’homme sans repère, dans le noir, sans eau potable et la peau ravagée par le sel, a été découvert paniqué par une équipe de plongeurs sud-africains chargée de remonter les corps des victimes.

Après son retour sur la terre ferme, il a dû passer soixante heures dans une chambre de décompression pour ramener son corps à une pression normale.

Vidéo (ci-dessous) : le sauvetage filmé par la caméra embarquée du sauveteur ayant découvert Harrison Objegba Okene. On entend clairement le plongeur s’écrier « He’s alive! He’s alive! » (Il est en vie ! Il est en vie !), avant de découvrir l’homme, visiblement épuisé.

A savoir :

Traumatisé, le rescapé a déclaré à la BBC, que la nuit, il avait  » l’impression que son lit était en train de couler » : « Je crois que je suis sous l’eau, alors je me réveille en sursaut et je hurle. »

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom