Vendée Globe 2012-2013 : le Français Vincent Riou (PRB) jette l’éponge.

1
787
photo-skipper-Vincent-Riou-PRB
Le skipper Français Vincent Riou (PRB), est le septième marin à jeter l’éponge sur cette édition du Vendée Globe (Photo : Joël Le Gall/Ouest-France).

Vincent Riou, l’un des grands favoris du Vendée Globe 2012-2013, a été victime samedi d’une avarie à la suite d’une collision avec une bouée métallique. Après avoir essayé de trouver les moyens de faire une réparation solide et de poursuivre ce Vendée Globe en toute sécurité, notamment en colmatant la déchirure de la coque , le skipper de PRB s’est retrouvé confronté à un problème encore plus grave, le tirant d’outrigger.

Hier soir, il a du se rendre à l’évidence : il ne pourra réparer ce tirant d’outrigger avec les éléments dont il dispose à bord. Aborder les mers du Sud avec un mât qui risque de tomber à tout moment n’étant pas raisonnable, Vincent âgé de 40 ans, a rendu son verdict ce matin, il abandonne, lui qui avait remporté l’édition 2004-2005 du Vendée Globe, et qui s’était hissé sur la troisième marche du podium, ex-æquo avec Marc Guillemot, lors de la dernière édition après reclassement.

Vidéo : Portrait du skipper Vincent Riou.

A savoir :

Classé quatrième au pointage de 08h00 GMT (09h00 française) avant sa collision, à 83,4 miles du leader Armel Le Cléac’h, la position exacte de Vincent Riou n’était plus communiquée au pointage de 11h00 GMT (12h00 française), alors que la flotte navigue au large du Brésil.

Deux semaines après le départ des Sables d’Olonne, 14 monocoques Imoca de 60 pieds (18,28 m) restaient en course après les abandons de Marc Guillemot (Safran), Kito de Pavant (Groupe Bel), Louis Burton (Bureau Vallée), Samantha Davies (Savéol), Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Zbigniew Gutkowski (Energa).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom