Universal Music publie une réédition de l’album « Osez Joséphine » d’Alain Bashung.

0
1198
Le chanteur français Alain Bashung se produit  le 23 juillet 2004 sur la scène du Festival des Vieilles Charrues à Carhaix, lors du premier jour de la 13e édition du festival.
Alain Bashung est de retour, de manière posthume, six ans après son décès ( photo : Alain Bashung le 23 juillet 2004 sur la scène du Festival des Vieilles Charrues à Carhaix).

 

L’album réédité, qui présente une série de morceaux dans des versions totalement inédites, est disponible dans les bacs ce lundi 27 avril 2015. Après avoir ressorti l’album d’Alain Bashung « Fantaisie militaire » l’an dernier, la major Universal Music a planché sur une réédition aussi intéressante et complète de l’album culte de l’artiste « Osez Joséphine » enregistré en studio à Memphis, aux Etats-Unis ,  et publié en 1991 chez Barclay.

Au programme : un coffret en trois volumes qui inclura les chansons connues qu’Alain Bashung a écrites avec Jean Fauque, dont la très célèbre « Osez Joséphine ». Bien évidemment, cette réédition comportera aussi son lot de bonus, démos et remixes, ainsi qu’un titre inédit baptisé « Les lendemains qui tuent ». Cette chanson à la tonalité folk était à l’origine destinée pour l’album puis a finalement été mise de côté, avant d’être réarrangée pour la B.O. du film du même nom de Daniel Duval (1990). Cette version jazz apparaît d’ailleurs sur la compilation « Réservé aux Indiens » d’Alain Bashung (1993).

Vidéo : « Osez Joséphine » d’Alain Bashung (clip de Jean-Baptiste Mondino).

A savoir :

A cette occasion, Europe 1 consacre une émission spéciale à « Osez Joséphine » ce lundi, dès 20h. Boris Bergman, Jean Fauque, Christophe, Yan Péchin, et Jean-Baptiste Mondino, cinq personnalités qui ont bien connu Alain Bashung (décédé en 2009 à cause d’un cancer du poumon), se sont retrouvés dans les studios de la radio pour partager leurs souvenirs et anecdotes autour de cet album culte et de l’interprète de « Madame rêve », qui nous a quittés il y a 6 ans.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom