Une société autrichienne imagine un nouveau genre de bateau.

0
1970
photo-nouveau-genre-de-bateau-Kormaran
Ce bateau hybride peut se déployer afin d’étendre sa surface, et modifier son fuselage.

Dévoilé en septembre 2014, ce prototype directement inspiré des technologies automobiles et aéronautiques, a été imaginé par la société autrichienne Kormaran. Cette impressionnante embarcation futuriste baptisée simplement « The Kormaran », qui a nécessité de longues années de recherches, est en fait, la combinaison de plusieurs types de bateaux. Proposant un design extérieur bâti sur une coque grise en fibre de carbone et des néons bleus associés à un intérieur cuir et bois, ce petit bijou d’Europe centrale, équipé d’une propulsion à jet, peut se déployer afin d’étendre sa surface, et modifier son fuselage, grâce à un système très poussé de vérins hydrauliques en titane.

photo-nouveau-genre-de-bateau-Kormaran-cockpit
Les revêtements intérieurs en cuir et en bois, contribuent à faire de ce bateau une pièce de très grand luxe.

Mesurant 7 mètres de long, et de 1,5 à 3,5 mètres de large (en fonction du mode avec lequel il est utilisé), il propose pas moins de quatre formes de navigation avec pour chacune des fonctions spécifiques : pour une stabilité accrue et une meilleure autonomie, le monocoque devient catamaran ou trimaran. Et si vous êtes amateur de sensations fortes, vous pouvez opter pour le « mode sport » qui transforme le Kormoran en hydroptère atteignant une vitesse maximale de 40 nœuds (74 km/h). Le bateau restera cependant stable grâce à ses flotteurs qui lui permettront d’allier agilité et stabilité.

Cerise sur le gâteau, dès que vous aurez repéré un petit coin de paradis où bronzer, il vous suffira d’actionner le mode « détente », pour que la coque avant s’ouvre sur un pont en teck. Pour conclure, comble du raffinement, les portières latérales s’ouvrent en élytres à la manière des coupés sports automobile de luxe.

photo-nouveau-genre-de-bateau-Kormaran-portes
Sa vitesse maximum est de 70 km/h et sa structure en fibre de carbone lui assure une haute résistance.

A savoir :

Si le concept de ce petit joyau a tout de même coûté la bagatelle d’environ 10 millions d’euros, sa date de commercialisation n’a pas encore été annoncée puisque la société Kormaran attend, selon certaines sources,  les accréditations officielles. Quant au prix de vente il n’est donné que sur demande.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom