Une baleine d’une quarantaine de tonnes saute sur un voilier dans les eaux d’Afrique du Sud.

0
1743
Plus de peur que de mal, pour les propriétaires du voilier « l’Intrepid ».

Une baleine de 10 mètres, et pesant environ une quarantaine de tonnes a eu l’étrange idée de sauter sur un bateau à voile au large de Cape Town, en Afrique du Sud. Le couple, propriétaire du voilier « l’Intrepid », a sûrement eu le frisson de sa vie, en voyant la scène de si près. Les passagers, Palomo Werner et Ralph Mothes skippeur du voilier, avaient, en effet, repéré l’animal à une centaine de mètres se diriger vers eux et étaient convaincu qu’il passerait en dessous.

Au lieu de cela, la baleine a bondi hors de la mer. Les propriétaires du navire ont eu beaucoup de chance de ne pas couler. Après, la baleine légèrement blessée dans l’accident, a replongé en laissant quelques morceaux de peau : le navire était démâté. La coque était heureusement en acier et non en fibre de verre, elle a donc résisté au choc. Le couple a utilisé le moteur pour revenir au port. On peut facilement observer des baleines dans cette zone à ce moment de l’année : elles viennent près de la côte pour s’accoupler.

Le bateau après le passage de la baleine, en baie de Granger, en Afrique du Sud.

Les dégâts ne sont que matériels, aucun blessé n’a été déclaré, mais le désastre s’élève tout de même à 13.000 dollars. Après réparation, le voilier devrait reprendre la mer dans une quinzaine de jours.

A noter :

Ce n’est pas la première fois que les baleines «sud-africaines» se retrouvent dans l’actualité. En mai 2009, cinquante-cinq cétacés s’étaient échoués sur une plage proche du Cap de Bonne Espérance et les employés de l’Institut National Sud-Africain des secours en mer, accompagnés de volontaires, avaient dû en euthanasier 35 d’une balle dans la tête – dix avaient péri de mort naturelle et dix avaient survécu grâce à l’assistance de l’homme.. Les spécialistes avaient évoqué alors une possible erreur de navigation de la part de cétacés qui comptent parmi les espèces les plus intelligentes du règne animal.

La baleine australe ( Eubalaena australis c’est son nom savant), n’est plus menacée d’extinction selon l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) et comptait au moins 7500 représentants en 1997, année du dernier recensement. Depuis l’interdiction de sa pêche commerciale en 1935 et l’arrêt progressif du braconnage, l’espèce croît progressivement, si bien qu’un véritable tourisme de masse s’est constitué autour de l’observation de ces mammifères marins que l’on peut approcher et observer a priori sans danger.

Vidéo une baleine saute accidentellement sur un bateau.

A savoir :

Le département sud-africain de l’Environnement pour la protection marine, ouvre une enquête :

Des officiers de la protection marine ont déclaré à l’édition sud-africaine de l’Independent Online qu’une enquête avait été ouverte après de multiples rapports, faisant état de harcèlement à l’encontre des baleines de la région. Alan Boyd, du département sud-africain de l’Environnement pour la protection marine, précise :

« Nous savons qu’une personne naviguait délibérément aux côtés de la baleine, et la harcelait. C’est une assez bonne raison pour mener l’enquête. » En effet, selon les lois de protection des baleines en vigueur en Afrique du Sud, les marins doivent rester à 300 mètres de distance des animaux, et s’en éloigner si ces derniers approchent. Or, des témoins ont rapporté avoir observé un Zodiac et un voilier harceler l’animal juste avant l’incident. Aussi spectaculaire qu’il soit, cet accident n’aura heureusement eu que des conséquences minimes, puisqu’aucune victime n’est à déplorer.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom