Un pétrolier français a probablement été attaqué et capturé par des pirates au large de la Côte d’Ivoire.

0
600
photo-Cote-d-Ivoire-pirates
Selon Noel Choong, directeur de la division de surveillance des actes de piraterie du BMI, « le propriétaire a perdu contact le dimanche 3 février 2013 », au large de la Côte d’Ivoire.

Les autorités ivoiriennes ont confirmé ce lundi en début d’après-midi qu’un tanker français avait été « détourné ». Le navire-citerne français Gascogne, battant pavillon luxembourgeois, n’a plus donné de nouvelles depuis dimanche. A son bord, 19 membres d’équipage, tous Togolais selon le ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche Frédéric Cuvillier, qui a précisé : « nous n’avons pas reçu de revendication pour l’instant« . « Aucun Français ne se trouverait à bord » selon le quai d’Orsay.

Le propriétaire du pétrolier, le groupe français Sea-Tankers, a informé les autorités luxembourgeoises de cet « incident », indique un communiqué du gouvernement luxembourgeois.

photo-navire-citerne Gascogne
Il s’agit du navire-citerne Gascogne, qui appartient à la société française Sea-Tankers et bat pavillon luxembourgeois.

 Et enfin, selon le ministre des Transports, de la Mer et de la Pêche, le bateau naviguerait « à la hauteur du sud du Ghana et se dirigerait vers le Togo (…). C’est très préoccupant« . En marge d’une visite officielle à Périgny, près de La Rochelle, Frédéric Cuvillier a souligné que le ministère français de la Défense était « mobilisé », sans livrer davantage de précisions.

A savoir :

Ce serait, si l’acte de piraterie était confirmé, une véritable série noire pour la Côte d’Ivoire. En octobre 2012, un tanker grec avait été attaqué dans le port d’Abidjan, tandis qu’en janvier de la même année c’est un tanker battant pavillon panaméen, transportant plus de 32 000 tonnes d’essence, qui avait été la cible des pirates.

Source : AFP

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom