Un nouveau « Rainbow Warrior », pour l’organisation écologiste Greenpeace.

1
628
Ce super yatch prendra la mer à l’horizon 2011, au moment où l’ONG fêtera son 40ème anniversaire.

Fondé en 1971 à Vancouver (Canada), Greenpeace (de l’anglais : paix verte), a annoncé samedi dernier la construction du bateau « Rainbow Warrior III » lors d’une cérémonie à Gdansk, en Pologne. Ce yacht mesure près de 60 mètres de long, un petit bijou technologique. Au programme : navigation à voile à 90 % du temps (surface vélique de 1’300 mètres carrés), récupération de la chaleur du moteur, traitement des eaux usées, peinture écologique, quelques unes des nombreuses mesures voulues par l’ONG, mais aussi, des canots pneumatiques spéciaux pourront être utilisés rapidement et en toute sécurité par gros temps également. Dans la salle multimédia sécurisée, Greenpeace pourra traiter des photos et des vidéos sur place et les envoyer via Internet et par satellite dans le monde entier. Ce nouveau vaisseau ultra moderne devrait avoisiner les 16 millions d’euros. Largage des amarres prévu à l’horizon 2011…

L’organisation écologiste, non gouvernementale, présente dans plus de quarante pays à travers le monde, n’a pas choisi cette date par hasard. Elle coïncide avec le 25e anniversaire du sabotage de son navire amiral, le Rainbow Warrior.

En effet, dans la nuit du 9 au 10 juillet 1985 dans ce qui a été appelé en France à l’époque « l’affaire du Rainbow Warrior » ou « l’affaire Greenpeace », les services secrets français ont envoyé, par le font ,le bateau, en plaçant deux mines magnétiques sous sa coque, par des plongeurs de l’armée française, dans le port d’Auckland en Nouvelle-Zélande, alors que celui-ci se préparait à une croisière de protestation contre les essais nucléaires français de Moruroa, en Polynésie française.

Au cours de cet attentat organisé par le gouvernement français, le photographe Fernando Pereira, bloqué dans une cabine du navire,  a été tué par l’explosion de la seconde mine magnétique.

A noter :
En 2010, l’organisation compte 2,9 millions d’adhérents et emploie 2 400 salariés, pour un budget global de 197 millions d’euros. Ses recettes sont les dons de ses adhérents.

Vidéo présentation du « Rainbow Warrior III ».

A savoir :

Le Rainbow Warrior est le bateau emblème de Greenpeace. Ce nom fait référence à deux bateaux, dont le premier a été coulé par les services secrets français en 1985. Le second un navire à moteur et à voiles, est en service depuis 1989. Ce nom provient d’une histoire de tradition autochtone d’Amérique du Nord, évoquant une époque où la cupidité des Hommes conduirait le monde à sa perte et où les guerriers de l’arc-en-ciel (Rainbow Warriors) viendraient le sauver.

Le site web de Greenpeace International : http://www.greenpeace.org/france

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom