Transat Jacques Vabre (Cheminées Poujoulat) : Bernard Stamm et Jean-François Cuzon hélitreuillés.

0
712
photo-bateau-Cheminées-Poujoulat
Alors qu'ils naviguaient à 130 milles de l'archipel des Açores dans 30 noeuds de vent, Bernard Stamm et Jean-François Cuzon (Cheminées Poujoulat) ont été victimes d'une voie d'eau importante.

Alors que l’on se remettait à peine de l’abandon du tandem Marc Thiercelin/Luc Alphand (dont nous avions consacré un article intitulé « Luc Alphand, champion miraculé et apprenti navigateur », que vous pouvez retrouver ici), suite à un problème d’énergie (batteries), que l’on apprenait que l’équipage constitué de Bernard Stamm et de Jean-François Cuzon avait signalé des avaries graves à bord de leurs monocoques Imoca (18,28 mètres), c’est dans la nuit de dimanche à lundi, que le tandem  helvéto-français  a  déclenché sa balise de détresse.

Suite à cela, la décision d’envoyer un hélicoptère ce lundi a été prise par l’organisation de la course. En effet, les conditions météorologiques sur l’archipel ne permettaient pas à un remorqueur de prendre la mer avant deux ou trois jours au mieux, pour rejoindre le monocoque Imoca, victime d’une voie d’eau importante, et qui se situait à ce moment précis, à environ 230 milles (environ 420 km) au nord de l’île de Sao Miguel dans l’archipel des Açores.

L’ hélicoptère a décollé de Punta Delgada, la ville principale de cette île, et était sur zone ce lundi aux environs de 12h00 (heure française). Les deux marins, sains et saufs, ont été hélitreuillés sans problème et ont fait route vers les Açores. L’équipe technique s’organise en ce moment mêm, pour aller chercher le 60 pieds Cheminées Poujoulat. Vraisemblablement via un bateau qui partirait de Horta.

Vidéo : Nous tenions à rendre hommage à cette institution qui, après plus de 20 ans d’expérience de météo pour la course au large, apporte son assistance à la direction de la Transat Jacques Vabre (interview vidéo réalisée au sein du bureau d’études de Météo Consult).

A savoir :

On apprend également que le bateau des Français Vincent Riou/Hugues Destremau (PRB), suite à une cloison étanche située à l’avant qui s’est cassée, est à même de faire escale sur l’île de Terceira, aux Açores, pour tenter une réparation. C’est après le passage d’un front pendant la nuit de dimanche à lundi avec des vents de 35-40 noeuds, que les deux hommes ont découvert l’avarie.

Pour en lire + source AFP : http://www.google.com

Rappelons que cette course transatlantique mènera les monocoques et multicoques à Puerto Limón au Costa Rica (Amérique Centrale), destination choisie pour son engagement en faveur de l’environnement.

Source vidéo : lachainemeteo.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom