Transat Bretagne Martinique : le skipper de Régates Sénonaises Arnaud Godart-Philippe a frôlé le pire.

0
776
photo-Arnaud-Godart-Philipperegates-senonaises
Le seul skipper bourguignon engagé dans la Transat Bretagne/Martinique  a connu une grosse frayeur mardi 2 avril 2013.

Alors qu’il était hier en pleine vacation, le marin de l’Yonne, Arnaud Godart-Philippe a senti un choc et un bruit sourd. Son voilier venait de flirter avec un cargo, un géant des mers de près de 200 mètres. Il était 10h10 exactement quand la communication avec Régates Sénonaises s’est brutalement interrompue. Cinq minutes plus tard, le PC course rappelle Arnaud Godart-Philippe qui confie avoir été éraflé par un cargo.

Bilan, une sacrée peur et quelques bobos sur le bateau. Il a constaté des rayures et un enfoncement sur le côté tribord de la coque. Un hauban (V2 tribord) est également endommagé. Il ne peut donc plus envoyer son spi tribord amures.

Son AIS et son transpondeur étaient allumés au moment de l’incident. Arnaud a pu rentrer en contact avec le cargo (182 mètres de long) et lui a indiqué qu’il ne demandait pas assistance. Plus de peur que de mal, le skipper de Régates Sénonaises continue sa route vers La Martinique à quelques jours de l’arrivée.

Vidéo : portrait d’Arnaud Godart-Philippe, avec le commentaire de C.Tarrisse.

A savoir :

Le jeune skippeur, dont c’est la 3ème participation, se trouve actuellement en 10ème position à 361 milles du leader Erwan Tabarly (neveu d’Éric Tabarly). L’arrivée des premiers de la flotte est programmée pour ce week-end après 3 semaines de course.

Actualité du 9 avril 2013 : Revivez son arrivée et sa première réaction ici

Pour plus de renseignements : http://www.agp-courseaularge.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom