Total « Mer du Nord » : une fuite de gaz à endiguer et une torchère à éteindre, pour éviter le pire.

0
325
photo-plate-forme-d-elgin
L'explosion provoquée par la rencontre entre le gaz et la torchère, pourrait détruire la plate-forme Elgin et avoir des conséquences désastreuses sur l’environnement.

Le géant pétrolier français Total est toujours en train de réfléchir aux solutions, pour arrêter une fuite de gaz survenue sur l’une des ses plate-formes en mer du Nord Britanique. En effet, cette fuite qui s’échappe d’un puits non exploité à 4.000m de profondeur, n’est pas sans risque, car si les vents entrainent le gaz échappé dans l’atmosphère vers la torchère allumée, la plate-forme d’Elgin pourrait être tout simplement détruite par la détonation.

Le groupe pétrolier français a confirmé que trois options étaient toujours à l’étude. La première consisterait à attendre que la fuite s’interrompe d’elle-même, par un soulagement naturel de la pression dans les fonds marins. Mais avec la quantité de gaz qui s’échappe, polluant la mer et l’atmosphère, difficile d’attendre que la nature fasse le travail. La deuxième solution consisterait à arroser la torchère soit par hélicoptère soit par bateau ou encore à procéder à une purge à l’azote afin de la priver d’oxygène.

Pour en lire + « Fuite de gaz en mer du Nord: Que peut-il se passer maintenant? : http://www.20minutes.fr

A savoir :

Selon le ministère britannique de l’Energie, les vols de surveillance de la zone montrent une extension de la nappe d’hydrocarbure (qui pourrait provenir d’une formation rocheuse située dans la partie supérieure du puits), à la surface de la mer, d’une surface de 22km sur 4,5km, avec un volume de condensat de gaz dans l’eau de 3,8 tonnes. «Le ministère considère qu’il n’y a toujours pas de risque substantiel pour l’environnement», indique le communiqué.

Article lié à cette actualité c’est ici

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom