Thomas Coville passe à côté du record établi par le skippeur Francis Joyon.

0
865
photo-thomas-coville-a-bord-du-sodebo
Thomas Coville à bord du Sodebo, le 31 mars 2011 en route pour la Trinité-sur-Mer (photo : afp.com/Fred Tanneau).

Le skipper de Sodebo Thomas Coville, qui a fait construire un trimaran aux dimensions impressionnantes de 32 m de long, pour 16,55 m de large, et dont c’était la troisième tentative, n’aura donc pas battu le record de 57 jours 13 heures et 34 minutes, établi en janvier 2008, par le navigateur et skippeur Francis Joyon avec un autre trimaran, Idec, frère jumeau de Sodebo.

Le navigateur français après 61 jours de mer, a franchi la ligne d’arrivée à Ouessant, au large de Brest (Finistère), jeudi 31 mars, à 13h15, avec 3 jours 10 heures 43 minutes et 26 secondes de retard sur le temps de référence établi en janvier 2008 par Francis Joyon (57 j 13 h 34 min). Sur un itinéraire plus long que Joyon (2031 milles de plus), Coville a pourtant soutenu une vitesse moyenne supérieure (19,42 noeuds, contre 19,11). L’Atlantique, à l’aller comme au retour, lui a été fatal, avec un Pot-au-Noir et des anticyclones (Sainte-Hélène et Açores) aux effets dévastateurs.

 

VidéoThomas Coville à 1 semaine de l’arrivée.

 

A savoir :

Thomas Coville, qui a fini 3e de la dernière Route du Rhum, avait déjà tenté à deux reprises d’établir ce record du tour du monde à la voile en solitaire et sans escale. La première tentative, du 17 décembre 2007 au 6 janvier 2008, s’était interrompue sur avarie. Puis Coville avait bouclé une première circumnavigation en 59 jours 20 heures et 47 minutes le 17 janvier 2009.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom