TeamWork Evolution 747, un voilier unique inspiré des Scows américains, signé David Raison.

1
1709
photo-TeamWork-Evolution747
Le concept risque de faire tache d’huile dans d’autres classes, et chez les prochains minis.

Vainqueur de l’édition 2011 de La Charente-Maritime/Bahia (Transat 6,50), avec son prototype de dernière génération baptisé  « 747 TeamWork Evolution », le skipper Lorientais, qui ravit soit dit en passant, d’une vingtaine de minutes le record de l’étape établi par Yves Le Blévec en 2007, en 17 jours, 06 heures et 36 minutes, fera sans nul doute date, dans le monde de la course au large.

En effet, grâce à son innovation et à son audace, tant en terme de navigation que de développement technique, ce projet a permis à cet ingénieur conseil et navigateur, né le 10 juin 1972, de réaliser cet exploit. Mais de quoi s’agit-il exactement?

David Raison a tout simplement renoué avec l’esprit de la classe mini qui se veut un véritable laboratoire de la course au large. Unique, curieux, surprenant, le voilier à l’ergonomie optimisée, construit en carbone, ne laisse pas indifférent. Deux ans d’études à conceptualiser cette carène très large, innovante qui donne au mini une forme bizarre. La zone de flottaison est très large, le bateau semble à plat sur l’eau : « Je me suis inspiré des scows américains, explique David. Son ergonomie est optimisée au maximum. Il est ainsi très puissant. »

De face il parait « joufflu » et pourtant l’une de ses qualités premières est sa légèreté. David l’a conçu pour le portant, mais surprise, il est aussi performant au près. Après un début difficile lors de sa mise à l’eau en 2010 (16e du Trophée Marie-Agnès Péron et quelques avaries), il a enchaîné les bons résultats en 2011 (2e du Grand Prix d’Italie et de la Pornichet Select 6,50), avant de connaître la victoire dans la dernière Transgascogne.

Le voilier de David Raison, TeamWork Evolution (d’abord baptisé « Magnum »), constitue une réelle innovation dans le monde des Mini 6,50. Cette classe, qui est souvent surnommée « l’antichambre de la course au large », a déjà permis de tester de nombreuses innovations que l’on a retrouvées plus tard sur le Vendée Globe : ballasts, quilles basculantes, mâts pendulaires.

L’Evolution ou « révolution », apporte incontestablement un vent de fraîcheur et d’innovation dans ce milieu. Son designer, constructeur et skipper David Raison, ingénieur hydrodynamicien de formation, a testé numériquement une dizaine de carènes entre 2005 et 2008. Son objectif était de s’inspirer des meilleurs dessins du moment tout en évitant les tabous architecturaux, et donc de remettre à plat les concepts architecturaux d’un bateau de course au large en se basant sur les technologies d’études et de construction les plus modernes. Ses études lui ont permis d’aboutir sur un voilier innovant mais néanmoins cohérent (Source : http://www.teamworkvoileetmontagne.com).

 

photo-TeamWork-Evolution-747
Un bateau avec une apparence unique inspirée des Scows américains, une ergonomie optimisée, une puissance accrue de 20% par rapport aux Minis actuels et une construction carbone particulièrement soignée.

 

David Raison bio expresse :

David Raison est un marin qui a déjà plus de 16 ans de régate ainsi que 12 ans de course en solitaire à son actif. Diplômé de l’Ecole Centrale de Nantes, Ingénieur Mécanicien spécialiste en «hydrodynamique et ingénierie navale», David a travaillé comme expert au sein d’une société de classification, à Paris, entre 1997 et 1999. Depuis, il exerce son activité d’ingénieur consultant en free-lance, tout en courant sur le circuit des Mini 6.50.

A noter :

David Raison, à la barre de son prototype de dernière génération n° 747 TeamWork Evolution, a remporté dimanche 30 octobre à 19h43’32 » (heure française) la seconde étape de la Transat 6.50 entre Funchal (Madère) et Salvador de Bahia (Brésil), faisant d’une pierre deux coups : puisqu’il a également gagné la course de main de maître.

Caractéristiques du TeamWork Evolution:

Longueur : 6,50 m
Flottaison : 5,30 m
Bau : 3 m
Bau à la flottaison : 2,17 m
Bout-dehors : 3,50 m
Tirant d’eau : 2 m
Déplacement : 0,75 t
Voilure au près : 48 m2
Voilure au portant : 125 m2
Tirant d’air : 12 m
Date de mise à l’eau : Avril 2010
Architecte : David Raison
Chantier : David Raison, Frossay

Vidéo Magnum 747 (TeamWork Evolution) de David Raison.

A savoir :

Les Suisses férus d’innovation : Fondée à Genève en 1999 par Philippe Rey-Gorrez, son actuel président, TeamWork est une société indépendante de services informatiques, spécialisée dans la mise en oeuvre, la maintenance et le support de solutions SAP. Depuis 2010, TeamWork a renforcé son activité bancaire de par le partenariat avec la société belge Callatay & Wouters et la promotion en Suisse de son package bancaire ’’Thaler’’. En parallèle, Teamwork réalise le développement d’une solution PMS à destination des gérants de fortune. Le groupe Teamwork, qui figure parmi les partenaires leaders sur SAP en Suisse, compte à ce jour plus de 180 consultants. Il est présent à Genève (HQ), Berne, Zürich, Lyon, Ho Chi Minh et Chicago.

Particulièrement attaché à la satisfaction de ses collaborateurs, le projet Voile & Montagne de Teamwork a pour objectif de favoriser les rencontres entre les employés de l’entreprise et de cultiver leur capacité à relever de nouveaux défis.

Si vous voulez en savoir plus sur ce phénomène, Voiles et Voiliers (http://www.voilesetvoiliers.com) a consacré un article intitulé « Le TeamWork Evolution 747 une nouvelle esthétique de course » que je vous recommande.

Source vidéo « dropsail » : http://vimeo.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom