SWATH (catamaran à faible surface de flottaison) : une technologie vraiment étonnante !

0
2823
photo-navire-Skrunda-techn-SWATH
La technologie SWATH s’applique aux ferries, aux bateaux pilote stationnaires, aux navires de recherche scientifique, garde-côtes, et paquebot de croisière.

La technologie SWATH, pour Small Waterplane Area Twin Hull, concept inventé par le Canadien Frederick G. Creed en 1938, concerne aujourd’hui une cinquantaine de navires dans le monde, et notamment des navires de recherche, des bateaux militaires, des garde-côtes ainsi que des ferries et un paquebot finlandais de croisière de luxe, racheté pour 45 millions de dollars en 2011, par la compagnie Chine Croisières Limited, baptisé MV China Star (précédemment nommé, Radisson Diamond, Omar Star, puis Asia Star).

L’intérêt de cette construction qui met du temps à se développer malgré ses nombreux avantages, est d’améliorer la tenue à la mer par mauvais temps par rapport au catamaran et monocoque classique. En effet, le navire peut être ballasté et les basses-coques plus immergées. Le navire flotte alors (prend appui) sous les vagues et subit beaucoup moins les mouvements de surface de la mer. Ses mouvements sont réduits de 20 à 50 % en comparaison d’un monocoque de même déplacement. En contrepartie, la vitesse chute (augmentation de la surface mouillée), le tirant d’eau augmente, la largeur du navire doit être augmentée pour conserver une stabilité transversale correcte, tout mouvement de poids à l’intérieur du navire influe rapidement sur l’assiette et la gîte. Il existe une cinquantaine de navires de ce type dans le monde.

photo-Aussenelbe-technologie-SWATH
Le but premier de la technologie SWATH, est l’amélioration du confort de l’équipage et des passagers par mauvais temps.

Les systèmes de propulsion sont variables, mais sur les petites unités on trouve essentiellement des systèmes Diesel-électrique. Les groupes électrogènes se trouvent sur le pont plateforme, les moteurs électriques dans les basses-coques. Une solution qui, en ancrant le navire sous la surface de l’eau sur deux coques solidaires, permet d’obtenir une stabilité en mer assez remarquable, jusque dans des creux de 5 à 7 mètres, partant du principe que les contraintes sous l’eau sont moins fortes que sur une coque classique.

La comparaison faite en mer est assez édifiante comme le montre la vidéo ci-dessous :

A savoir :

SWATH est l’acronyme de Small Waterplane Area Twin Hull ship, en français navire catamaran à faible surface de flottaison. Il désigne des navires à deux coques jumelées (catamaran) ayant la particularité d’avoir deux basses coques ou bulbes, au profil d’un sous-marin, complètement immergées, ces dernières rejoignent et supportent la plateforme par des profils minces. La plupart des navires construits possèdent en supplément des ailerons stabilisateurs actifs.

Source de l’article : http://fr.inforapid.org

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom