Sting « The Last Ship », un album concept, qui rend hommage aux anciens chantiers navals de Newcastle.

0
828
photo-Sting-The-Last-Ship
Sting, Gordon Sumner de son vrai nom, a grandi avec les ateliers de construction navale pour horizon.

Après la tournée rock « Back to Bass », pour laquelle il faisait un passage à Nice et à Arras en juillet dernier, le compositeur anglais, Sting (ex-chanteur de Police), nous revient avec un recueil de nouvelles chansons, baptisé « The Last Ship » (le dernier navire), un album concept, qui rend hommage aux anciens chantiers navals de Newcastle, ville du nord de l’Angleterre, où il a grandi.

Destiné dès le départ à devenir une comédie musicale, qui sera montée l’an prochain à New York, ce nouvel opus plutôt jazz, qui oscille entre musique celtique et douce balade, nous offre douze très belles chansons tendres et mélancoliques, aux textes soignés et magnifiques, laissant entrevoir un avant goût de la comédie musicale programmée l’année prochaine, et qui s’annonce déjà, selon les sources, comme un événement à Broadway.

Le chanteur compositeur né le 2 octobre 1951, à Wallsend, près de Newcastle, explore pour ce nouvel album, une multitude de thèmes universels, que ce soit la complexité des relations (« I Love Her But She Loves Someone Else »), le passage du temps (« August Winds »), les transgressions et la rédemption (« So to Speak »), mais ce qui frappe d’emblée c’est une quasi absence de section rythmique, et une production des plus épurées sinon minimaliste. A découvrir!

Pour info :

L’océan est depuis longtemps une source d’inspiration pour le compositeur anglais et les amateurs auront d’ailleurs noté le parallèle avec « The Soul Cages », son album le plus personnel, le plus touchant sinon le plus beau, sorti en 1991.

Vidéo : Sting interprète « Practical Arrangement », tiré de « The Last Ship » sur la BBC en septembre 2013.

A savoir :

« The Last Ship » raconte l’histoire de la construction d’un dernier bateau avant la fermeture d’un chantier naval dans les années 80, en plein démantèlement de l’industrie britannique. L’action se situe à Wallsend, près de Newcastle (nord-est de l’Angleterre), la ville où Sting, Gordon Sumner de son vrai nom, a grandi avec les ateliers de construction navale pour horizon. Le personnage principal, qui rêve d’une autre vie et veut voyager à travers le monde, est un double du musicien, jusqu’à son prénom, Gideon. Un choix « inconscient », dit-il.

L’album « The last Ship » (Interscope / Universal) est dans les bacs depuis le 23 septembre 2013.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom