Sport extrême : le kayak freestyle.

0
2291
photo-sports-kayak-rodeo
Photo : levée de poupe, une des figures de freestyle en kayak.

Né aux Etats-Unis  il y a environ une quinzaine d’années, le freestyle ou rodéo-kayak, montre de plus en plus, un réel engouement. Se pratiquant en eau vive, avec un kayak ou un canoë monoplace sur des spots (vagues ou rouleaux formés par le courant), le pagayeur utilise la rapidité, la puissance et les différents reliefs que peut prendre le courant, afin d’exécuter les figures (levée de poupe (photo), air loop ou air screw), les plus spectaculaires et les plus acrobatiques. Les kayakistes de cette discipline dénommés « freestylers » n’hésitent pas à parcourir plusieurs centaines de kilomètres à la recherche du spot parfait.

Une nouvelle façon de pagayer qui reste cependant dangereuse et nécessite une très grande maîtrise du kayak avant de se lancer :

Attention pour pratiquer le kayak freestyle, cela nécessite une expérience technique, et une forme physique au top. De plus, plusieurs exercices de sécurité en équipe et informations locales sur le parcours, sont indispensables.

Le kayak freestyle :

Pour mieux comprendre ce qu’est le kayak dans la discipline freestyle, je vous propose ci-dessous, d’admirer les prouesses et le sang froid de ses kayakistes en pleine action, considérés comme les meilleurs riders au monde. Des images à la fois magnifiques et impressionnantes, que l’on doit notamment au magazine de référence du kayak en eau vive : kayak session magazine (http://www.kayaksession.com).

Vidéo :  kayak freestyle 2012.

A savoir :

Si cette activité sportive vous intéresse, sachez que la Fédération française de canoë-kayak (FFCK) catégorise les activités de canoë et de kayak en fonction de la nature du milieu aquatique où elles sont pratiquées : eau vive, eau calme, mer.

L’eau vive (EV) correspond aux milieux aquatiques de types rivière ou fleuve avec des mouvements d’eau dus à la pente et aux rochers du torrent, ayant un effet direct plus ou moins fort sur l’embarcation : rapides, marmites, drossages, vagues, tourbillons; les classes officielles de difficulté en EV vont de classe 1 à 6, niveau extrême possible en conditions rares.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom