Sophie Angeli Chacoux nous présente « Femme, j’ai osé la mer ».

3
1169
photo Sophie Angeli Chacoux
Une femme et son voilier à la recherche de la "Terre sans mal".

Ce livre complété d’un glossaire, riche de péripéties océaniques, de mouillages insolites, de découvertes et de rencontres étranges, est le fruit des tribulations de Sophie et de son voilier « Enomis », un Wauquiez long de 11 mètres 50. Cette  aventure savoureuse, remplie d’anecdotes est souvent drôle, sur fond de tam-tam ponton entre ports et marinas. Les histoires s’enchaînent au fil de treize années sur la Grande Bleue et l’Océan pour arriver enfin à cette Terre sans mal, le pays Guarani (Amérique du sud), là-bas, au bout de la terre. « Matelot où es-tu ? Quelle est ta destinée ? Sur quelle terre vas-tu enfin poser tes pieds ? « .

Au terme de son odyssée atlantique, Sophie Angeli Chacoux aura compris au moins une chose : que cette terre existe, mais que pour la toucher il faut la mériter.

A noter :

Première édition « La Découvrance » (juin 2011).

Nb. de pages : 269 pages / Poids : 330 g / Dimensions : 14,7cm x 20,5cm x 1,5cm / Prix environ 22 euros.

A savoir :

Sophie Chacoux est née le 15 juin 1949 à Toulon. Un papa officier de Marine et une jeunesse en Nouvelle-Calédonie lui donnent très tôt le virus de la mer. Les paquebots des messageries maritimes lui donnent celui du voyage au long cours. Pour cette adolescente des années soixante, passer Panama ou Suez était chose habituelle. Ses escales autour de la planète, avec le Pacifique pour jardin d’enfants, lui insuffleront le goût de l’aventure.

Elle travaillera plus tard dans les dispensaires de brousse au Gabon, coupera du bois avec les Pygmées de la forêt équatoriale, dirigera un hôtel étoilé en Côte d’Ivoire, noircira les pages de divers magazines.

Actualité de l’auteur :

Aujourd’hui, en 2011, c’est sur « U VENTU SA » un trimaran « Tribellule 44« , construit à Lorient chez CNA, que Sophie Angeli Chacoux a choisi de continuer son épopée. Cette fois en compagnie d’Alain Muraciole (ancien médecin chef à bord d’un navire de La Royale), qui l’entraine, dans un projet (un rêve commun), qui passera par les glaçons de l’Antarctique.

3 COMMENTAIRES

  1. Sophie…

    Ernie and I met you in 2009 in Colonia, uY…You treated us to a drink of miele grappa which was fantastic. We are planning a trip to return to UY in Nov.2012 We would love to meet you again..
    Please send us your email…merci…sandi and ernie

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom