Solar Odyssey, le premier trimaran francais 100% électro-solaire.

0
1633
Solar-Odyssey-bateau-solaire-photo
Ce concept boat dégage zéro émission de CO2 grâce à la propulsion électrique de son moteur solaire.

Créé dans un souci écologique et de recyclage, sans rejet de CO2, ce prototype appelé « Solar Odyssey », a été dévoilé en avant-première, au 1er Salon du Multicoque de Lorient 2010. Ce trimaran en composite,  réalisé par l’ingénieur nantais Pierre-Marie Lemer (chef de la direction de Lemer Pax, qui est aussi le propriétaire de l’ex-Alinghi), a la particularité d’être le premier trimaran Français, qui réunit en un même projet, l’ éco-construction et l’électro-solaire.

Ce bateau qui n’ embarque aucun combustible,  n’est pas qu’un symbole de la protection de l’environnement, mais sa réalité dans toute sa conception. Au-delà de réaliser un tour du monde solaire, comme le Planet Solar, un vaisseau de 35 mètres de long,  parti de Monaco en septembre dernier, et qui dans un avenir proche, se destine plutôt au marché des yachts écolo, le Solar Odyssey, quant à lui, a été conçu dans un but de performance, pariant ainsi sur le solaire comme technologie au service de la vitesse.

Equipe_Solar_Odyssey_photo
Équipe du trimaran Solar Odyssey: de gauche à droite, Jean Maurel, Lemer Pierre-Marie, Fred Dahirel.

Brèves caractéristiques  du Solar Odyssey :

Équipé de panneaux solaires en forme de raie manta, qui occupent une surface de 110 mètres carrés, le Solar Odyssey, long de 18 mètres sur 9, affiche un poids plumes d’environ 5 tonnes. La puissance des panneaux sera de 140W/m², leur énergie captée sera transférée vers les 4 packs de batteries de 150 kg chacun, pour une puissance totale d’environ 130 kW.

Le moteur électrique, quant à lui, sera unique et puissant à hauteur de 15 kW. Quant à la vitesse maximale du Solar Odyssey, selon les études menées en amont, elle devrait se situer aux alentours de 18 nœuds, soit 33 km/h, et sa vitesse de croisière « commerciale », sera en moyenne de  8 nœuds (15 km/h).

Le but de ce projet :

Le Solar Odyssey a été conçu pour s’attaquer au record de l’Atlantique et au premier tour du monde électro-solaire, le premier passage étant détenu par les suisses du catamaran Sun 21 en 2005 (29 jours) que l’on pourra comparer aux 26 jours du germano-suisse Planet Solar en 2010.

Vidéo présentation du Solar Odyssey.

A savoir :

Conçu par l’entreprise Lemer Pax,  spécialisée dans la protection humaine en milieu maritime, la plateforme du Solar Odyssey, a été réalisée, dans un souci sincère de recyclage, à partir de l’ex coque centrale du trimaran « Orma 60 pieds Foncia »,  d’Alain Gautier (deuxième de la route du Rhum en 1998), et des anciens flotteurs de l’ hydroptère, la machine volante à foils, détentrice de records mondiaux de vitesse sur l’eau, imaginée par Eric Tabarly et développée par Alain Thébault.

Pour plus de renseignements : http://www.solar-odyssey.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom