SNCM : liquidation ou faillite, c’est aujourd’hui que tout se décide.

1
705
photo-la-sncm
La justice doit se prononcer ce vendredi sur la cessation de paiement de la compagnie maritime.

Le tribunal de commerce de Marseille rend vendredi son jugement sur la cessation de paiement de la SNCM, une compagnie maritime aux difficultés chroniques, dont les principaux actionnaires, Etat (25%) et Transdev et Véolia (66%), souhaitent le placement en redressement judiciaire, contre l’avis des salariés.

Plusieurs scenarii sont possibles à l’issue du jugement. Première hypothèse : le tribunal ne reconnaît pas la cessation de paiement et aucune procédure n’est engagée. Deuxième hypothèse : l’état de cessation de paiement est entériné et la SNCM est placée en redressement judiciaire, voire en liquidation judiciaire ou faillite.

Le redressement judiciaire permettrait, selon les actionnaires et la direction, d’annuler les condamnations européennes dont la SNCM fait l’objet soit plus de 400 millions d’euros d’aides publiques à rembourser, et de trouver un repreneur.

Pour rappel :

La Société nationale Corse Méditerranée est née en 1976 pour assurer la continuité territoriale entre la Corse et le continent. Depuis 1996, elle subit la concurrence de Corsica Ferries. Cette compagnie franco-italienne l’a dépassée en 2004 en nombre de passagers transportés vers la Corse et a multiplié les plaintes devant la justice européenne, dénonçant les aides publiques à la SNCM, incompatibles selon elle avec les règles européennes sur la concurrence.

Source de l’information (pour en lire +) : lentreprise.lexpress.fr

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom