Scubster, un sous-marin « humide », à propulsion humaine.

1
1746
scubster-sous-marin-a-pédale
Le sous-marin à pédale  » Scubster », est conçu pour une durée d’une heure en immersion (photo Terence Dewaele).

Scubster, le plus maniable des sous-marin civil à pédale au monde… dans sa catégorie.

Avec Scubster, l’adage « en France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées » pourrait bien s’appliquer à Stéphane Rousson. En effet, cet homme de 41 ans, s’est lancé dans la construction d’un sous-marin à pédales, avec pour objectif de participer à une course qui aura lieu en juin 2011, aux Etats-Unis, sur une base de l’US Navy à Bethesda, dans le Maryland.

En effet, le premier sous-marin niçois et français, peut aller en arrière, à droite et à gauche et lorsque le pilote arrête de pédaler, il remonte tout seul à la surface. Ce monoplace dispose de deux hélices à rotation indépendante, actionnées par deux manettes. Le pédalier est relié à deux hélices amovibles placées sur les flancs de l’engin, et permet d’avancer à une vitesse de 8 khm/h, deux à trois fois plus vite qu’un plongeur normal.

Pour l’instant, le « scubster » est un sous-marin « humide » :

Cela signifie, que, lorsqu’il plonge sous la surface de la mer, l’eau remplit le cockpit, obligeant le pilote à porter un équipement de plongée (combinaison, bouteille d’air comprimé). Son concepteur aimerait rendre sa cabine étanche et résistante à la pression, et pouvoir plonger en toute liberté, sans son équipement. Des entreprises du secteur, et d’autres partenaires comme l’école d’ingénieurs de Brest, ont déjà rejoint l’aventure.

Les projets :

L’inventeur français Stéphane Rousson , espère, à partir d’essais  effectués cet été au mois d’aout, sur la Côte d’Azur à bord de son sous-marin humide, développer dans l’avenir, un mini sous-marin « sec » à moteur électrique.

Vidéo présentation du sous-marin à pédale Scubster.

A savoir :

Le scubster est conçu pour faire du 8km/h, alors qu’un plongeur sous-marin, en palmant relativement vite, fait du 2 ou 3 km/h.

Stéphane Rousson n’en est pas à son premier coup d’essai : il a en effet, déjà tenté, voilà quelques années, une traversée de la Manche avec un dirigeable … à pédales !

Pour plus de renseignements: www.scubster.org

1 COMMENTAIRE

  1. Il est exact qu’en France faute de moyens financiers on a souvent de bonnes idées
    Ce sous marin humide en est une. Mais il n’est pas le premier du genre. Il existe déjà une byciclette sous marine le Vélosub de mon ami Adrian
    Quand aux sous marins secs sur batterie, en 1960 il y avait déjà le biplace Havas
    Mais que cela n’empêche pas mr Rousson de continuer, la technique évolue sans cesse, nul doute qu’il fera mieux que ses prédécessurs
    C’est déjà le cas pour son scubster
    Le Vieux scaph’

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom