Salon nautique d’automne, premier bilan, forte tendance écologique.

0
360
grandpavois09
La filière nautique représente en France 6.000 entreprises, et plus de 40.000 emplois.

Actualité du 29 septembre 2009 :

Le bilan du salon nautique de la Rochelle 2009 :

Créé en 1973, le Grand Pavois a réuni pour sa 37e édition, du 23 au 28 septembre, quelque 800 exposants venus de 35 pays sur 100.000 m2 d’exposition et 3 km de pontons au port des Minimes. Sous la tutelle de Monsieur Pochon (président du salon du Grand Pavois 2009) on a constaté une forte progression, de l’ordre de 10%, des visiteurs de qualité entendez par la, des visiteurs susceptibles de se porter acquéreurs. A l’inverse le nombre d’exposants a baissé cette année de 10 à 12%, en dépit d’une diminution du prix de l’emplacement de 3%.

L’environnement en mer un enjeu commercial et économique.

Cannes a amorcé la tendance dans un contexte économique morose. On a constaté une diminution du nombre d’exposants, et une baisse de la fréquentation de 50%. Le dernier salon du Grand pavois de la Rochelle 2009, n’échappe pas à la règle (102.000 visiteurs sur six jours, il enregistre un léger recul), mais confirme l’importance fondamentale et incontournable que prend l’environnement dans le secteur du nautisme.

Panneau solaire, moteurs hybrides, coques en fibre de lin ou en contreplaqué, récupérateur d’eau de pluie, bateau électrique, éolienne,… la protection de l’environnement en mer est devenue un sujet majeur pour tous les constructeurs nautiques, mais aussi pour les particuliers passionnés de nautisme.

A titre d’exemple, le chantier Nautitech a développé un récupérateur d’eau de pluie doté d’un testeur de la salinité, Aequus Boats lance le monocoque à énergie solaire, Armor Boat fabrique ses coques par « infusion » pour éviter les émanations de composés organiques volatils.

Le chantier RM aussi a des « chromosomes environnementaux », selon son PDG Martin Lepoutre. Les coques de ses bateaux sont en contreplaqué et la société expérimente, en partenariat avec le CEA, une pile à hydrogène comme moyen de propulsion.

Fountaine-Pajot, un leader de la plaisance, conçoit des navires toujours moins gourmands en carburant. « Les bateaux sont dessinés avec une étrave particulière (…), il y a 40% de consommation en moins », explique Hélène de Fontainière, directrice de la communication.

Prix du carburant oblige, les passionnés délaissent le moteur au profit de la voile. Signe des temps, le Grand Pavois a accueilli cette année 10% de plus de bateaux à voile, la moitié des navires exposés, contre une prédominance du moteur autrefois.

Catherine Chabaud marraine du Grand Pavois 2009 :

« La plaisance n’est pas une activité des plus polluantes », admet la navigatrice Catherine Chabaud, la première femme à avoir bouclé un tour du monde en solitaire et marraine du Grand Pavois. Mais « les impacts ne sont pas négligeables, quand on regarde le cycle de vie d’un bateau, de la construction jusqu’à la fin de vie », ajoute celle qui fut chargée en 2008 par le gouvernement d’une mission sur le nautisme durable. Catherine Chabaud : « Il y a une prise de conscience mais c’est encore un peu embryonnaire », dit-elle à l’AFP. « C’est incontournable, la mer est le capital de l’industrie nautique ». © 2009 AFP

Vidéo présentation salon du Grand Pavois de la Rochelle 2009.

A savoir :

Le Grand Pavois représente 10 à 15% du chiffre d’affaires de l’année pour les grands chantiers et est encore plus « déterminant » pour le résultat annuel des petits chantiers.

Avec 156 nouveaux modèles sur les quelque 700 bateaux exposés, le salon était cette année placé sous le signe de l’innovation, un « vrai vecteur » pour sortir des difficultés économiques.
Les bateaux se sont vendus entre 500 euros et 4 millions d’euros au Grand Pavois, selon les organisateurs.

Prochain rendez-vous :

Les dates de la prochaine édition sont confirmées : du 15 au 20 septembre 2010, juste après le Festival de la plaisance de Cannes qui se déroulera du 8 au 13 septembre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom