Pour lancer sa nouvelle XF Sportbrake, Jaguar crée un concept hors-bord unique, baptisé « Speedboat ».

1
953
photo-bateau-Jaguar-XF-Sporbrake
Jaguar Cars a dévoilé un concept esthétique sensationnel et unique pour fêter les grands débuts internationaux de la nouvelle Jaguar XF Sportbrake.

Second break de toute l’histoire de la marque Jaguar, après la X-Type Estate, la XF Sportbrake est un modèle polyvalent, qui a tout particulièrement soigné sa ligne, et les aspects pratiques.  Pour lancer son nouveau véhicule, la marque n’a pas hésité à commander une étude de style, en créant un concept « Speedboat ». Ce runabout long de 6.10 mètres, dessiné par Seventy Seven Design et réalisé par Ivan Erdevicki Naval Architecture & Yacht Design Incorporated, a été spécialement commandé dans le cadre du lancement de la nouvelle XF Sportbrake.

Ce hors bord dont Jaguar refuse de révéler la nature du moteur (ou des moteurs),  arbore une coque en fibres de verre recouverte de « gel coat » et présente un pont en teck sur lequel une aile longitudinale rappelant la Type D s’étend longitudinalement du siège du commandant de bord jusqu’à l’arrière. Les bouchons de réservoir sont dérivés de ceux de la XJ originelle.

Ce concept ne sera, et c’est bien dommage, en aucun cas produit ou commercialisé par la firme britannique qui précise bien qu’elle n’a pas l’intention de produire ou de commercialiser des bateaux de plaisance. Mais ce que l’on peut dire, c’est que la silhouette élégante du premier grand break de série de l’histoire de Jaguar supporte avec élégance et magnificence, ce fort joli attelage.

photo-sport-boat-Jaguar
Aux premiers regards, il est difficile de ne pas aimer les lignes sportives, classiques et élégantes de ce sport boat.

Concernant le break XF Sportbrake en bref :

Il  reprend à l’identique tout la section avant de la berline XF lancée en 2007, et restylée 2011. Les barres de toit à la finition polie (selon la série) visent à rehausser tant la fonctionnalité que l’allure du break. Son volume de chargement maximum autorise officiellement 1.675 litres ». Par comparaison la Volvo V70 a un volume de chargement maximum de 1.580 litres.

photo-jaguar-xf-sportbrake-2012
Prince de l’aménagement intérieur, Jaguar offre 5 places assises, avec du cuir, de l’Alcantara, des inserts en aluminium ou en bois.

Chargement et comportement routier :

Sous un empattement inchangé, la XF Sportbrake propose  cinq vraies places et une garde-au-toit rehaussée de 48 mm à l’arrière. Selon le constructeur, le break fait jeu égal avec la berline en matière de traînée aérodynamique, de résistance à la torsion et de comportement routier. L’assiette est maintenue constante quelle que soit la charge par l’action d’une nouvelle suspension arrière pneumatique. En option, l’amortissement s’en remet à l’électronique qui modifie les lois jusqu’à cinq cents fois par seconde. Par ailleurs un attelage amovible a même été prévu.

Côté moteur :

La Jaguar XF Sporbrake se dote  du quatre-cylindres 2.2 de 190 chevaux (avec arrêt-démarrage automatique), et du V6 3.0 biturbo décliné en 240 et 275 chevaux. La puissance est transmise aux roues arrière via une boîte automatique ZF à huit rapports.

Pour conclure, la marque au félin bondissant, qui ne compte aucun véhicule tout-terrain ni de monospace dans sa gamme,  a bien compris que le monde change,  et que les passionnés de la marque Jaguar aspirent dorénavant à un véhicule plus polyvalent. C’est chose faite,  les amateurs de breaks élégants peuvent dorénavant choisir de se démarquer au volant d’une Jaguar  XF Sportbrake.

A noter :

Concernant l’orthographe du patronyme de la nouvelle Jaguar « Brake » il s’agit d’ un vieux mot de la langue anglaise qui désigne, entre autre, une carrosserie hippomobile.

 Vidéo : Ian Callum commente le style de la Jaguar XF.

A savoir :

La XF Sportbrake est proposée à partir d’environ 48.000 euros (2.2 L finition « Classic ») et peut aller jusqu’à environ 72.000 euros (3.0 L 275 ch Portfolio).

Source vidéo : Youtube (Publiée le 8 mars 2012 par autobytel).
Source photo : Image © Jaguar

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom