Porte-hélicoptère Mistral : François Hollande rendra sa décision courant novembre.

0
1131
photo-le-bpc-vladivostok
Le Vladivostok, l’un des deux porte-hélicoptères construits à Saint-Nazaire.

Suite à la polémique née d’un document daté du 8 octobre, et signé par Pierre Legros, vice-président du groupe français de construction navale DCNS, et adressé à Rosoboronexport : «J’ai l’honneur de vous inviter personnellement à la cérémonie de livraison qui aura lieu le 14 novembre à Saint-Nazaire (où sont construits les deux navires)», le Président de la république Française, François Hollande, a indiqué à son ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qu’il rendra sa décision « courant novembre » sur la livraison du premier navire Mistral à Moscou. En clair, François Hollande attend pour donner son feu vert de voir si le cessez-le-feu est bien appliqué en Ukraine.

Rappelons que début septembre, suite à la crise ukrainienne, en proie à une rébellion pro-russe depuis le printemps dernier, la livraison de ce premier navire de guerre, un porte hélicoptère baptisé Vladivostok, avait été suspendue . Et le chef de l’Etat français avait ensuite affirmé qu’il rendrait sa décision « à la fin du mois d’octobre » en fonction de la situation en Ukraine, où les hostilités dans l’Est ont fait plus de 3.700 morts depuis avril selon l’ONU. Affaire à suivre!

Vidéo : Une équipe de France 2 a pu filmer, depuis un hélicoptère, la sortie en mer du Vladivostok, un des deux bâtiments commandés par la Russie à la France et dont la livraison est suspendue.

A savoir :

La vente des deux navires Mistral (Vladivostok et le Sébastopol), à la Russie avait été conclue en juin 2011 sous le mandat de Nicolas Sarkozy pour 1,2 milliard d’euros.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom