Police en mer : un contrôle de pêche, comment ça marche ?

0
232
photo-police-en-mer
La police en mer désigne un ensemble de missions allant de la police des pêches maritimes à la surveillance des aires marines protégées.

 

La police de la pêche maritime participent à la mise en œuvre des objectifs de contrôle de la pêche professionnelle fixés dans le respect de nos engagements communautaires, y compris dans le périmètre des aires marines protégées. La pêche maritime de loisir, sportive et récréative, est également contrôlée afin de maintenir les équilibres environnementaux et garantir sa durabilité.

Une des principales missions des patrouilleurs de service public basés à Cherbourg est la police des pêches. C’est l’objet de la mission de trois semaines en cours pour le Cormoran, actuellement en mission de police des pêches dans les eaux communautaires situées entre le CROSS Gris-nez et Douvres.

Un contrôle des pêches obéit à des procédures très strictes et se déroule selon un canevas type. La première étape consiste à établir une situation surface claire en identifiant les différents contacts se trouvant autour du bâtiment. Cette identification est possible par l’analyse des signaux automatic identification system (AIS) reçus par internet et par le récepteur AIS du Cormoranpuis par corrélation avec l’image RADAR et enfin par l’utilisation de moyens visuels. En lien avec le centre national de surveillance des pêches (CNSP), le Cormoran trie les contacts par ordre de priorité suivant des critères d’antériorité, de nationalité ou de régularité du dernier contrôle. Le CNSP transmet alors au patrouilleur toutes les informations utiles sur le navire, relatives aux documents légaux, à l’équipage ou aux espèces visées par la pêche. La séquence de contrôle peut alors débuter.

Vidéo : mission de police des pêches par le patrouilleur de service public Pluvier, basé à Cherbourg.

 

A savoir :

Source de l’article : http://www.defense.gouv.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom