Polémique autour du plus grand bateau du monde, le « Pieter Schelte ».

0
1202
NETHERLANDS-TRANSPORT-SHIP
Le plus grand navire de construction du monde, destiné à la pose mais également à la déconstruction des plateformes pétrolières, pourrait bien changer de nom.

Alors que sa mise en service est prévue cet été, le plus grand bateau du monde, le « Pieter Schelte », un mastodonte de 900.000 tonnes, pourrait bien changer de nom. La raison ? Il porte le nom d’un ancien nazi, le Néerlandais Pieter Schelte Heerema, qui a été officier dans la Waffen-SS, et condamné à une peine de prison après la Seconde guerre mondiale. L’ITF, le syndicat de transport international, demande à ce que le navire change de nom. En effet, son président, Paddy Crumlin, estime « que ce nom est scandaleux et que ce bateau ne devrait plus pouvoir naviguer en Europe ». L’ITF a même lancé une pétition pour demander à la société Shell de ne plus louer ce bateau.

photo-Pieter-Schelte-Heerema
Le bateau titille en longueur les plus longs porte-conteneurs du monde, sans pour autant les dépasser, mais est surtout unique en raison sa largeur exceptionnelle, 124 mètres.

Le navire construit en Corée du Sud par le constructeur naval Daewoo, est à Rotterdam pour qu’y soit notamment installé le dispositif qui permettra de porter les plateformes entre les deux proues. Il est la propriété d’Allseas, une société helvético-néerlandaise (fondée par un Néerlandais, société qui a ses quartiers généraux en Suisse). C’est là que se trouve l’explication du nom de ce bateau. Le patron de la société n’est autre que le fils de l’ancien officier nazi. Un porte-parole d’Allseas a indiqué que la société n’allait pas changer le nom du navire. A suivre!

Vidéo : arrivée du Pieter Schelte, à Rotterdam.

A savoir :

Le bateau de 382 mètres de long et 124 mètres de large est capable de soulever des plateformes pétrolières pesant près de cinq fois le poids de la tour Eiffel. Il est actuellement au port de Rotterdam (Pays-Bas) pour les derniers travaux avant sa mise en service, prévue cet été. Le « Pieter Schelte » sera utilisé pour installer et enlever des plateformes pétrolières offshore ainsi que pour placer des oléoducs dans les fonds marins. Par ailleurs, en novembre 2013, la société Allseas a annoncé son intention de construire pour 2020 un autre bateau du même type que le Pieter Schelte Heerema, mais encore plus grand.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom