Polar Pod : le projet fou de l’explorateur Jean-Louis Étienne.

2
3057
photo-Jean-Louis-etienne
Ce médecin-explorateur, âgé de 67 ans, était entré dans l’histoire en 1986. Il était le premier homme à avoir atteint le pôle Nord en solitaire, à bord d’un traîneau.

Le Polar Pod inspiré du RP FLIP (Floating Instrument Platform) de l’U.S. Navy, a été conçu par le navigateur et explorateur Jean-Louis Etienne avec le cabinet d’architecture navale Ship Studio, installé à Lorient. Consacré à l’étude du courant circumpolaire antarctique et des écosystèmes liés, le Polar Pod est une plate-forme océanographique habitée conçue pour dériver autour de l’Antarctique. A travers ce projet, Jean-Louis Étienne nous propose de vivre une aventure unique : le premier tour du monde porté par le courant circumpolaire antarctique.

Le défi :

Étudier l’océan austral en toutes saisons en dérivant dans le courant circumpolaire. Selon le médecin et explorateur, Jean-Louis Etienne né le 9 décembre 1946 à Vielmur-sur-Agout dans le Tarn « c’est un vaisseau d’un nouveau genre qui permet de passer beaucoup de temps en mer à un coût relativement réduit puisqu’il se déplace avec le courant ».

photo-polar pod
Cette plateforme de 100 m de hauteur pour un poids de 720 tonnes est dimensionnée pour affronter les plus grosses vagues des « cinquantièmes hurlants ».

Le Polar Pod :

L’engin sera acheminé dans l’Antarctique, en position horizontale puis sera placé à la verticale via le remplissage d’un ballast de 150 tonnes d’eau. Haut de 100 mètres pour 720 tonnes, l’engin, prévu comme « très stable », devrait pouvoir affronter des creux jusqu’à 20 mètres. Pour ajuster sa trajectoire et sa vitesse, le Polar Pod est muni de deux voiles rétractables. Les besoins en énergies seront couverts par deux éoliennes, alimentant des batteries Li-ion reliées à des moteurs électriques. L’empreinte énergétique de la plateforme sera donc réduite au minimum. Et enfin, le Polar Pod qui devrait être mis à l’eau fin 2014, embarquera une équipe composée de deux marins, deux ingénieurs océanographes et d’un biologiste.

A noter :

A priori, l’autonomie de la mission étant de six mois, un ravitaillement devrait avoir lieu en cours de route.

Vidéo : le Polar Pod de Jean-Louis Étienne.

A savoir :

Le  projet a un coût estimé à environ 8 millions d’euros.

Pour plus de renseignements : http://jeanlouisetienne.com

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom