Pen Duick II, le voilier mythique d’Éric Tabarly.

1
2890
Ce voilier de 13,60 m de long et 3,40 m de large, a été construit par le chantier Constantini.

A travers la saga des Pen Duick, bateaux célèbres dont le nom deviendra indissociable de celui d’ Éric Tabarly, c’est toute l’histoire de la plaisance qui se décline. Des années intimement liées au parcours d’un grand marin français,  capable de défier les Britanniques, tant épris de culture maritime.

Historique :

Souhaitant participer à la course transatlantique en solitaire (Ostar) de 1964, Éric Tabarly conçoit spécialement un bateau avec l’aide des architectes Gilles et Marc Costantini; ce sera le Pen Duick II, un ketch, de 13,60 mètres de long. Il remporte la course en franchissant le premier, la ligne d’arrivée à Newport, le 18 juin 1964 à 10h45. À la suite de cet exploit qui fit redécouvrir la mer à la France, il s’inscrit dans l’histoire de la course au large, en mettant fin à la suprématie historique des Britanniques sur les compétitions océaniques. Il sera fait chevalier de la Légion d’Honneur par le Général de Gaulle.

Pen Duick II :

Il doit son nom au premier de la série. Sa conception est issue de la série des Tarann, dessinée et réalisée par Gilles Costantini, dont « Margilic V » a servi de bateau d’entrainement à Eric Tabarly, en 1963. Sa coque était faite en contreplaqué marine, à bouchains vifs, ce qui était efficace à défaut d’être très élégant. Pour l’anecdote, Éric Tabarly, par manque de moyens et pragmatisme, utilisa une selle de Harley-Davidson en cuir comme siège de table à cartes; et la bulle de barre intérieure, inspirée d’une idée de Marcel Bardiaux, qui permet de barrer de l’intérieur du voilier, est un astrodôme de bombardier.

Pen Duick II, avec lequel Éric Tabarly a remporté sa première Transat anglaise, en 1964.

A noter :

Ce voilier a formé une pépinière de navigateurs, et a subi plusieurs modifications au cours de son existence, dont une transformation du gréement de ketch en goélette à wishbone, et une troncature de la poupe. En 1994, l’École Nationale de Voile l’a entièrement restauré dans son état d’origine.

Actualité :

Cinq Pen Duick seront en baie de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (située sur la Côte de Lumière dans le département de la Vendée), du 30 mai au 2 juin 2010.

Caractéristique :

Gréement : Ketch
Débuts : 1964

  • Longueur hors-tout : 13,60 m
  • Longueur de coque : 10m (flottaison)
  • Maître-bau : 3,40 m
  • Tirant d’eau : 2,20 m
  • Déplacement : 8 t

Voilure : Grand voile 21,60m²; Artimon 10m² ; Yankee 29,60m² ; trinquette 16,40m² ; voile d’étai 25m² ; spi 82m² soit au total 61,20 m² au près.

  • Architecte : Gilles Costantini
  • Équipage : 1

Chantier : Chantiers Costantini (la Trinité-sur-Mer)
Armateur : Ecole Nationale de Voile
Port d’attache : Saint-Pierre-Quiberon

Vidéo : présentation « Mise à l’eau du Pen Duick II ».

A savoir :

Éric Tabarly est un navigateur français, né le 24 juillet 1931 à Nantes, disparu en mer le 13 juin 1998. Officier de l’Aéronautique navale de formation, il s’est très tôt passionné pour la course au large. Éric Tabarly remporte plusieurs courses océaniques notamment l’Ostar en 1964 et 1976 et met fin à la domination anglaise dans ce domaine. Il forme toute une génération de coureurs océaniques et contribue par ses victoires au développement des activités nautiques en France.

A découvrir :

La Cité de la Voile Éric Tabarly, à Lorient.

Cinéma : Tabarly un film de Pierre Marcel, producteurs Jacques Perrin et Nicolas Dumont, sur une musique de Yann Tiersen, est sorti le 11 juin 2008 à l’occasion de l’anniversaire des 10 ans de sa disparition.

Biographie : Jacqueline Tabarly et Daniel Gilles, A Éric, Editions du Chêne (mars 2008).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom