Olivier de Kersauson de Pennedreff, de Jules Vernes à Géronimo.

2
1948
ODK
Une vie sans concession d’un aventurier libre et authentique.

Historique :

Olivier de Kersauson (ODK) est né à Bonnétable dans la Sarthe (72) le 20 juillet 1944. Son nom aurait pour origine Ker saxon et ses ancêtres se seraient illustrés dans l’histoire de France puisque l’un de ses aïeux a commandé la flotte de Saint Louis pendant les croisades (Louis IX de France plus connu sous le nom de Saint Louis fut roi de France de 1226 à 1270). ODK est le septième enfant d’une famille qui en compte huit.

Olivier de Kersauson a commencé à naviguer prés de Morlaix : adolescent ,à la Trinité il barre le Cambronne de Jean Marie Le Pen. En 1964, il effectue son service militaire à bord de Pen Duick et rencontre Éric Tabarly ; une amitié vient de naître et il sera son lieutenant sur plusieurs Pen Duick et cela pendant dix ans. Il dira de lui : « Éric Tabarly ne donnait jamais rien il laissait prendre… ! »

Il commence ensuite une carrière indépendante avec de bons résultats mais petit à petit se focalise sur différents records, l’objectif consiste à battre les 27 records répertoriés, un programme sur 4 ans et qui a débuté en 2002 par le trophée Jules Verne, à bord de son fameux Géronimo, un trimaran de course gigantesque puisqu’il est le plus grand du monde avec ses 34 mètres de long et 22 mètres de large.

Grognon, misogyne, attachant, ours mal léché, dur avec lui-même et ses coéquipiers, ne pardonnant aucune erreur à son bord, il s’est fait une réputation d’homme difficile à vivre en course, exit l’aventure sur Kriter II, en 1974/1975, où il emploie la méthode de la domination sauvage. Il dit de lui, qu’il est un « dictateur éclairé ».

Après neuf tours du monde, avoir passé sept fois le Cap Horn, ODK a pris le large en 2008 pour une longue navigation touristique et historique. En effet, avec l’équipe de Thalassa, ils vont tenter de nous faire revivre à bord de l’Océan Alchemist, une caravelle du 21ème siècle ultra sophistiquée en informatique, la route des grands explorateurs qui ont marqué nos mémoires tels que Vespucci, Magellan, Bougainville, Lapérouse ,ou  Cook.

Vidéo présentation d’ Olivier de Kersauson.

Ses records :

  • 1989 : record du tour du monde en solitaire en 125 jours, 19 heures et 32 minutes sur Un Autre Regard (ex-Poulain), un trimaran de 23 m.
  • 1997 : trophée Jules Verne en 71 jours, 14 heures et 22 minutes sur Sport-Elec, un trimaran de 27 m.
  • 2004 : trophée Jules Verne en 63 jours, 13 heures et 59 minutes sur Géronimo.
  • 2005 : Tour de l’Australie en juillet, 17 jours 12 heures 57 minutes.
  • Il a réalisé la Transpac de Los Angeles à Honolulu en 4 jours 19 heures 31 minutes.
  • 2006 : il bat le Record San Francisco Yokohama à la voile en 14 jours, 22 heures 40 minutes.

En 2006, Kersauson avait également établi le temps de référence pour la traversée à la voile entre le Japon et Hong-Kong (4 jours 17 heures, 47 minutes et 23 secondes).
Quelques semaines plus tard, il bat le dimanche 11 juin 2006 un nouveau record, sur le même parcours mais en sens inverse. Il a parcouru les 4482 miles du parcours entre Yokohama et San Francisco en 13 jours, 22 heures et 38 minutes.

Olivier de Kersauson a le luxe de sa franchise et de son mode de liberté, le charme singulier des marins qui vous transportent sur les mers et les océans, on aime ou on déteste, moi , j’ adore… !

Trois citations d’ODK:
« Je me demande parfois comment est fait le cerveau de celui qui n’a jamais vu la mer »
« En mer, quand on dort, on ferme les yeux, mais on garde les oreilles ouvertes »
« La mer est le plus beau pays du monde »

Il a écrit quelques livres :

  • Mémoires salées (éd : Pocket 1986)
  • D’un homme libre tu chériras la mer ! (Kersauson/Jean Noli – éd Broche juin 1994)
  • Tous les océans du monde (éd : cherche midi 1997)
  • La Bretagne vue de la mer (éd : le cherche midi 2006)

Retrouvez ODK pour la sortie de son nouveau livre Ocean’s songs  ici

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom