Mini Moke, la voiture too much des plages branchées.

3
1602
mini_moke_photo
Aujourd'hui encore, la Mini Moke peut se vanter d' un fort capital de sympathie.

Historique :

La Moke a été initialement développée dans les années 50, pour répondre à un besoin de l’armée britannique,  conçue pour la Société Britannique de Moteur (BMC), et créée par le designer Alex Issigonis.

La Mini Moke est entrée en production « civile » en 1964, sous la dénomination Austin ou Morris, en fonction du distributeur. Elle n’a été produite que pendant 4 ans à 14.518 exemplaires, dont seulement 10% pour le marché anglais. Elle était extrêmement « spartiate » : un siège pour le conducteur, un unique balai d’essuie-glace et pas grand chose de plus. Les sièges passagers avant et arrière, le chauffage, les écrans latéraux, etc. étaient en option ! Le vert « Spruce Green » était la seule couleur disponible, et les Mokes étaient équipées de roues en 10  » et d’un moteur 848 cc. La production a été transférée totalement en Australie en 1968. Il faut noter qu’elle était déjà en production dans ce pays depuis 1966. Les Mokes australiennes ont été équipées, dès le début, d’un moteur 998 cc, jusqu’en 1969.

La production de la Moke a commencé en Australie en 1966, au moment où les premiers  » petits rouleurs  » civils ont été mis sur le marché. Beaucoup de changements ont été opérés par rapport à la conception initiale, y compris une motorisation plus puissante (998, 1100 ainsi que parfois le 1275 cc), une garde plus forte de carter de vidange, des emplacements de rangement, des sièges plus confortables, ainsi qu’un réaménagement de la tuyauterie de freins et d’essence afin de leur offrir une plus grande protection, etc… Pour régler le problème de la faible garde au sol de la Moke, on a adapté des roues en 13  » qui ont nécessité des bras arrières spéciaux et ainsi que l’ajout d’extensions de contours de roue. La version haut de gamme, la  » Californienne « , a été produite pour satisfaire le marché croissant des loisirs. Elle avait des barres de protection avant et arrière, des sièges plus confortables, et un revêtement caoutchouc de plancher. Une version utilitaire pick-up a également été produite. La production australienne de la Moke a été suspendue en 1982, pour continuer ensuite au Portugal.

Jim Lambert est l’homme qui assura une troisième vie à la Moke, au-delà des décisions radicales d’Austin Rover. En effet, peu avant de prendre la décision de partir en retraite, il suggéra que la production pourrait être transférée au Portugal. Jeune retraité, il fut appelé en tant que consultant pour mettre un peu d’ordre dans l’usine Montagem Automoveis installée à Sebutal. Très enthousiaste sur ce projet, il accepte cette tâche et remet ainsi à plus tard, un repos pourtant bien mérité ! La mission sera lourde car il devra s’occuper des aspects financiers, de qualité, de production, et de design afin de pouvoir tirer quelques profits de cette production.

Production :

14,500 Mokes ont été produites au Royaume-Uni entre 1964 et 1968, 26,000 en Australie entre 1966 et 1981 et 10,000 au Portugal entre 1980 et 1993, où la production de la mini Moke s’interrompit. Production totale : environ 26.142 unités

moke1
La Mini Moke la star des îles tropicales, telles que les Seychelles, Maurice et la Barbade.

Caractéristiques de la Mini Moke :

Longueur : 3,27 m / Largeur : 1.30m / Empattement : 2.02m / Moteur de 998 cm3, 40 ch à 5 000 tr/mn.
Vitesse maxi : 112 km/heure / Réservoir : 28.4 litres, 38 litres à partir de 1979. Californian 1971-1973 : 27 litres.Consommation moyenne estimée : 7 l/100 km / Transmission aux roues avant / boîte : 4 vitesses.
Tambours AV et AR, puis disques Av et tambours AR sur les Californian à partir de 1979 / Poids à vide : Moke 1966 : 570 kg puis 621 kg, Californie : 686 kg. Pick up : 722 kg.

Gamme :

  • BMC Morris Mini Moke 1966-1968
  • BMC Mini Moke 1968-1970
  • BMC Moke Californian 1971-1973
  • Leyland Moke 1972-1981
  • Leyland Moke Utility 1974-1981
  • Leyland Moke Californian 1977-1981
  • Austin Rover Portugal entre 1980 et 1993.
  • Entreprise italienne Cagiva en 1994

Options :

Arceau (livré en standard à partir de 1979), panneaux latéraux, pneus Wintertread sur la Moke standard, moteur 1275 cc sur la Californian, grilles de protection des phares, auto radio, chauffage / désembuage, pneus en 13 pouces.

Ensuite, air conditionné, jantes aluminium, vitres teintées, protège carter, boule de remorque, couverture de roue de secours, capote, choix des tissus ou cuir pour l’habillage intérieur, peinture spéciale, sièges arrières, ceintures de sécurité à l’arrière, moteur sans plomb, un « hardtop » ( à partir de 1993).

Prix d’une Mini Moke, fin des années soixante : environ £511.10 (Livre Sterling) soit 600 euros.

Vidéo Jérémy Clarkson roule en Mini Moke.

A savoir :

Il y a plus de 40 ans, John Cooper suggérait à Alec Issigonis, concepteur de la Mini, de faire de la voiture de « Monsieur Tout-le-Monde », une voiture de course destinée à aller gagner des titres et des records sur circuit. Celui-ci réagit de manière très réservée. Les succès de la Mini Cooper sur circuit et en rallye ont finalement eu raison des réticences d’Issigonis.

BIG China Science & Technology Development (Group) Co, Ltd est un fabricant automobile en Chine, il est situé à Chongqing (sud-ouest de la Chine). Cette société produit la Mini Moke en différentes versions.

La version haut de gamme la « Californienne  » a été produite pour satisfaire le marché croissant des loisirs. Elle avait des barres de protection avant et arrière, des sièges plus confortables, et un revêtement caoutchouc de plancher.Une version utilitaire pick-up a également été produite.

La mini Moke fut rendue encore plus célèbre après la sortie de la série TV « Le Prisonnier« , en effet la Moke du célèbre préparateur Crayford est omniprésente à l’écran, pour ensuite apparaître dans dans la série policière le Saint, régulièrement rediffusée sur les petits écrans, et enfin dans un James Bond avec Roger Moore «Vivre et laisser mourir».

Pour une Mini Moke en très bon état général, qui roule tous les jours, moteur refait, moins de 50.000 km, comptez selon option entre 9 000 euros et 13 000 euros.

Pour découvrir le Moke visitez le site : http://miniclub06.free.fr

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Es ce que la Mini Moke produite en chine est fiable ? vue qu’elle est également commercialisée en conduite à gauche, je souhaiterai en importer une à l’Ile Maurice
    Merci de vos commentaries,

    Jocelyn Gonzalez
    http://www.maniglier.com

  2. @Gonzalez Jocelyn. Bonjour. N’ayant pas de réponse concrète à votre question, je ne peut que vous conseillez de consulter ce blog : http://www.forum-auto.com
    Ceci dit, si je devais acheter ce genre de véhicule, je chercherais plutôt du côté des occasions. En effet, rien que sur le territoire Français, on trouve des Mini Moke d’origine et en excellent état pour un prix compris entre 10.000 et 14.000 euros. Prix relevé entre autre sur Lacentrale.fr, pour consulter les annonces, cliquez sur ce lien : http://www.lacentrale.fr/occasion-voiture-modele-austin-mini_moke.html

    Pour info nous éditerons prochainement un article intitulé « VOLTEIS® un 4×4 électrique, à la sauce Mini-Moke ».

    Au plaisir de vous relire. Alain Sheller

  3. Bonjour , en effet je connais bien l’effet moke sur la côte – je rentre à l’instant de St Tropez. cependant, comme ce serait pour importer les véhicules à l’ile Maurice – ici on conduit à gauche – & vu que ce serait pour de la location… elles doivent être neuves.
    Ceci dit il semblerait que la production soit reprise en UK ?
    Bien à vous,
    Jocelyn Gonzalez
    www/maniglier.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom