Bio Fuel Systems (BFS), micro-algues + CO2, une révolution énergétique.

21
3715
bio_fuel_system-photo
Une surface de 52 000 kilomètres carrés permettrait d’obtenir 95 millions de barils de carburant par jour.

Actualité :

Une société espagnole, Bio Fuel Systems, basé à Alicante, affirme qu’elle est sur le point de produire une source de biocarburant à base de plancton (algues).

Son principal avantage est la vitesse à laquelle le carburant « culture » peut être cultivé et récolté.

Bernard Stroiazzo-Mougin, président de l’entreprise, estime que le produit est un excellent candidat dans la course au bio carburant et qu’il pourrait remplacer l’essence: « Elle partage ses avantages, mais pas ses inconvénients, et le prix sera moins élevé ».

Le système va produire des quantités massives de biopétroleum de phytoplancton, dans un espace limité et à un coût très modéré.

Bien que la performance de l’huile de plancton devrait être similaire à d’autres biocarburants, avec des avantages environnementaux en termes d’émissions, avec ce nouveau carburant il est prévu d’apporter d’importantes réductions des émissions de CO2, car le plancton absorbe toutes les émissions de CO2 qui se libère lorsque le carburant est brûlé , Mais en contre partie il y aura des émissions associées avec le processus de production et de transport du carburant.

Cette nouvelle source d’énergie est beaucoup plus productive et plus rentable que n’importe quel produit développé à ce jour dans le domaine des biocarburants. C’est une source de production d’énergie continue, inépuisable et propre, qui contribue à atténuer l’effet de serre et à rétablir l’équilibre thermique de la planète.

Bio Fuel Systems élabore des plans industriels, afin de promouvoir sa commercialisation en 2010.

Avantage :

Une production 400 fois plus importante que tout autre biocarburant en reposant simplement, sur l’utilisation de plantes et d’algues. Autre caractéristique, son application ne nécessite pas de grands espaces pour la production. Dans une zone de 52.000 km2, les responsables annoncent une production de plusieurs millions de barils de bio-pétrole par jour.

Vidéo du projet Bio Fuel Système.

A savoir :

Bernard Stroiazzo Mougin et à la tête d’une entreprise qui a mis au point une solution révolutionnaire sur le marché des énergies alternatives. A l’heure où toutes les grandes Nations ont pour priorité de mettre en place des solutions afin de réduire les conséquences du réchauffement de la planète, Biofuel Systems s’inscrit, grâce à son biocarburant algal, en tête des solutions les plus prometteuses.

21 COMMENTAIRES

  1. .. Bonjour !!

    Pour une voiture de 600 kg vitesse max 100 Km/h
    10 000 km par an .Une mini usine va coûter combien en euros ? Ce biocarburant fait-il fonctionner un moteur diesel ancienne génération (sans commonrail ) ??

    L’italien qui est le premier à avoir écrit le principe de fabrication était bigrement moustachu . Voir mon nom …

    à bientôt sur le wweebb .
    gilbert Chiocci .

  2. @Chiocci Gilbert.En effet ce monsieur a des antécédents qui datent des années 90. Ceci étant, vous comprendrez que nous ne faisons pas de politique, et que nous traitons des sujets ou des projets liés à la mer, aux océans et au nautisme en général, plutôt que de faits divers ; sauf exception (voir l’article de Monsieur Madoff saisi de ses bateaux !) Enfin sachez que nous avons apprécié votre intervention, qui n’est vraiment pas dénuée de bon sens au regard de l’intéressé pour ne pas dire de l’intéressement, de cette nomination.A bientôt

  3. merci , encore merci ,

    enfin , une bonne âme est au bout des fils ou wifi !!!

    alors ,, ce biocarburant fait-il tourner un diésel ancienne génération ?

    gilbert Chiocci .

  4. @Chiocci. Sincèrement Gilbert je ne sais pas si ce carburant sera commercialisé (cout,production,stockage,quantité…). Ceci étant, l’énergie vers laquelle se tournent les industriels de l’automobile serait plutôt l’hybride, ou le 100% électrique, d’ailleurs je vous invite à lire les articles parus à ce sujet, dans notre rubrique Yapaklébato. Portez-vous bien.

  5. les procédés décrits par BFS n’ont certainement pas été inventés par eux. Cetains biologistes comme le Professeur italien Mario Tredicci, de l’université de Florence, travaillent sur ce sujet depuis plus de 30 ans. Cela fonctionne bien mais il faudrait des surfaces énormes pour produire tout le carburant utilisé aujourd’hui dans le monde.

  6. @Christophe Lombard. Bonjour, merci d’ouvrir le chemin de la connaissance, mais nous ne connaissons pas suffisamment le programme de recherche du Professeur Mario Tredicci spécialisé en Microbiologie agricole, pour nous avancer sur le sujet. Concernant votre dernière remarque, il me semble, en effet que ce projet soit un tantinet utopiste, mais il a l’avantage d’exister. Si vous avez des informations concernant les recherches du Professeur Mario Tredicci (articles, livres, conférences…) n’hésitez pas à nous en faire part. A bientôt

  7. bonjour ,
    le nouveau site de construction/production bfs se trouve t-il en espagne ?
    combien de litres/jour produira t-il ?

    merci d’avance .
    à bientôt sur le wweebb !!
    gilbert chiocci.

  8. @chiocci gilbert.Bonjour. Très bonne question. Il apparaît, d’après une étude réalisée en 2008, qu’une surface de 52 000 kilomètres carrés permettrait d’obtenir 95 millions de barils de carburant par jour. Cette information est donnée à titre indicatif. De petites unités sont en cours d’installation en Espagne, à Madère et à Alicante, mais l’actualité nous vient de Venise qui a décidé de devenir un port vert, et qui sera la première ville à implanter ce type d’usine au monde. En effet, la division européenne de Solena Group, assurera en deux parties : la production d’algues, selon le procédé de la société espagnole BioFuel Systems, afin d’en faire une biomasse exploitable, d’autre part, une technologie permettant de gazéifier cette biomasse afin d’en tirer de l’électricité. La technologie appartient au groupe espagnol Solena Group, qui utilise des turbines General Electric. La centrale à algues pourrait être opérationnelle dès 2010. Au plaisir de vous relire.

    Alain Sheller

  9. @ Alain Sheller : Je m’intéresse à ce sujet redevenu très à la mode. Pouvez-vous me dire qui citez lorsque que 52000 km² pourraient fournir 95M de barils de carburant par jour ?
    Je vous remercie.
    Mathilde M.

  10. @Mathilde Mellin.
    Bonjour

    vous trouverez toutes les infos sur le site de “The Institute of Science in Society” d’après un compte rendu du ministère américain de l’estimation de l’énergie, au chapitre Green Algae for Carbon Capture & Biodiesel (Dr. Mae-Wan Ho) dont voici le lien : sur : http://www.i-sis.org.uk/
    Au plaisir de vous relire.
    Cdt
    A.Sheller

  11. bonjour,
    bientôt l’algue tenue secrète produira du fuel lourd , on aura donc sauté une étape , celle de l’huile fabriquée par l’algue .
    gilbert .

  12. US scientists believe they will soon be able to use algae to produce biofuel for the same cost as fossil fuels
    http://www.guardian.co.uk/environment/2010/feb/13/algae-solve-pentagon-fuel-problem

  13. NOUS AVONS L INTENTION DE CULTIVER DES ALGUES ROUGES.POURRIEZ VOUS NOUS AIDEZ A LE FAIRE.NOUS SOMMES A NOUADHIBOU EN REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE.NOUS CHERCHONS ASSOCIE EXPERIMENTE EN LA MATIERE.MEILLEURES SALUTATIONS.MOHAMED VALL

  14. slt, je suis sur le point de faire un projet de bio petrole, pouvez vous m’aider a savoir plus d’informations sur ce projet, et si vous pouvez m’indiquer des sites, des contacts, des recherches, des publications, n’importe quel nouveauté,et est ce qu’il coute cher ou pas ,fiere de recevoir toute information

  15. POURRIEZ VOUS NOUS INDIQUES ACHETEUR EVENTUEL D4ALGUE VERTE.NOUS POUVONS FOURNIR QUANTITE IMPORTANTE.SURTOUT QUE NOUS SOMMES TRES PROCHES DES ILES CANARIES .MEILLEURES SALUTATIONS.

  16. Bonjour,

    Est-il possible de savoir où en est le projet de Bio Fuel Systems?
    Ont-ils élargit la production? Le projet semble-t-il rentable est viable à grande échelle? Où en est on actuellement?

    Merci!

    Onosean.

  17. @SAA Onosean.Bonjour. Le souci des premiers essais était que ce procédé était bien trop onéreux. Bio Fuel System, entreprise espagnole, née après 5 années de recherches avec les Universités d’Alicante et de Valence, avait pour mission, après avoir mis au point le 1er « procédé de conversion énergétique accéléré », de trouver une solution durable de substitution au pétrole, développable à grande échelle. D’après nos informations, la 1ère ferme pilote de production (40 ha à terme) qui a ouvert en janvier 2011 à Alicante, aux alentours de la cimenterie Cemex, 3ème cimenterie mondiale est toujours dans l’expectative d’une production à moyenne échelle. Et enfin, deux autres sites sont en construction à Madère et à Venise, selon la source. A noter, que 6 à 8 unités de productions sont prévues d’ici 3 ans, et environ 50 usines prévues d’ici 2020. Pour poursuivre ce bref compte rendu, je vous propose de découvrir le Processus de production du “pétrole bleu” de Bio Fuel Systems à cette adresse http://www.reseau-alliances.org. A bientôt Alain Sheller

  18. Je suis trés fier pour les efforts que vous faites dans la recherche ,je me pose une question l’eau rejetée sans les planctons ne vat’elle pas destabiliser la faune marine.
    simple curiositée sinceres salutations

  19. Bonjour, depuis 2013 je cherche à obtenir un contact, en vain. Je souhaiterais voir la capabilité du système BFS, . Et s’il est possible de l’intégrer au process de mon entreprise. Avez-vous un contact ? Merci . Slts

  20. […] plan révolution énergétique […]

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom