Marseille : le commandant de la frégate légère furtive La Fayette, sera fixé sur son sort lundi.

0
1609
photo-commandant-fregate-legere-furtive-La Fayette
Un an de prison et 6 000 euros d’amende ont été requis à l’encontre d’Eric Delepoulle, jugé en novembre au tribunal correctionnel de Marseille et qui commandait la frégate « La Fayette ».

La chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille doit rendre lundi 20 janvier 2014, son délibéré dans l’affaire d’un officier de marine, jugé pour harcèlement moral après le suicide en 2010 du second maître Sébastien Wanké, 32 ans (diplômé d’une prestigieuse école hôtelière), lui servant de maître d’hôtel, à bord de la frégate légère furtive La Fayette, un navire hautement technologique, de la Marine nationale française, dont l’atmosphère était devenue irrespirable.

Le commandant Éric Delepoulle, décrit comme un chef hautain et méprisant.

A l’audience, le 18 novembre 2013, le procureur Emmanuel Merlin avait requis à l’encontre d’Eric Delepoulle, capitaine de frégate au moment des faits, promu capitaine de vaisseau à l’Etat-major depuis, un an d’emprisonnement, « éventuellement assorti de sursis » et 6.000 euros d’amende. Rappelons, que M. Delepoulle est aussi jugé pour des faits similaires à l’encontre d’un autre marin, également partie civile, le maître Olivier Berger, chef de cuisine, qui a développé un psoriasis.

A savoir :

Les faits reprochés datant de 2010, il encourt un an de prison et 15.000 euros d’amende. Depuis, la loi a été modifiée et a porté la peine encourue pour des faits similaires à 2 ans et 30.000 euros d’amende.

Pour en lire + : http://www.maritima.info

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom