Marée noire (Nouvelle-Zélande) : reprise des opérations de pompage des cuves du navire Rena.

0
2921
photo-naufrage-navire Rena
Les cuves du Rena contiennent encore 1 100 tonnes de fioul. La mobilisation de plusieurs milliers de volontaires a d’ores et déjà permis de nettoyer la plupart des plages souillées, selon les autorités maritimes.

Le porte-conteneurs Rena, navire battant pavillon libérien, échoué sur un récif au large des côtes nord de la Nouvelle-Zélande le 5 octobre dernier, a créé une vrai marée noire, dans l’une des plus belles anses du pays, la baie de Plenty.  Souillant l’environnement marin et côtier, et faisant près de 1000 oiseaux morts, c’est près de cent cinquante tonnes de fioul lourd très toxique qui se sont déjà échappées de ses cuves qui en contenait 1673 tonnes.

Dans l’attente de nouvelles pompes plus puissantes, qui devaient être installées ce lundi, le pompage des cuves du cargo Rena (après une interruption due à la météo), a recommencé ce dimanche. En effet, une équipe technique est parvenue à pomper 20 tonnes de carburant dans la nuit de dimanche à lundi, malgré les conditions périlleuses. Au rythme de 20 tonnes de fioul pompées par heure, le « processus sera long » a prévenu Nick Quinn, responsable des opérations pour MNZ (service maritime de Nouvelle-Zélande). Ce lundi, la mer devait forcir et rendre les opérations plus difficiles et plus dangereuses. Le fioul doit par ailleurs être transféré vers une barge située à 800 mètres du navire.

A savoir :

Les autorités craignent désormais que le bateau se fracture, ce qui abîmerait l’un des endroits les plus riches de cette région du globe.

Retrouvez l’article « Le porte-conteneurs Rena fait craindre la pire pollution maritime en Nouvelle-Zélande » ici

Pour en lire plus : http://www.lexpress.fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom