Madagascar, en six mois la peste a fait au moins 71 morts.

2
308
photo-Madagascar-frappe-par-la-peste
Depuis septembre 2014, 263 cas de peste se sont déclarés à Madagascar (océan indien), dont 71 mortels.

Située à l’ouest de la Réunion et de l’île Maurice et à l’est des côtes africaines, l’île de Madagascar offre une multitude de possibilités en matière de loisirs nautiques. Connue pour sa biodiversité marine qui est exceptionnelle, ses croisières à bord de voiliers, de catamarans modernes, de boutre ou grandes pirogues à voiles traditionnelles, mais aussi réputée pour les amateurs de sports de glisse et notamment de windsurf et de kitesurf, et par son peuple particulièrement accueillant et rempli de gentillesse, cette île est frappée depuis quelques mois par le retour virulent de la peste, une maladie réémergente dans plusieurs parties du globe, et notamment à Madagascar.

La saison pesteuse s’étend d’octobre à mars :

Dans le district d’Amparafaravola, situé dans le Nord-Est de Madagascar, la peste fait des ravages. Cette région des montagnes centrales de Madagascar est la plus touchée par ce récent retour en force de la maladie qui selon l’Organisation mondiale de la santé, aurait fait sur cette île de l’océan indien, depuis septembre 2014, sur 263 cas recensés à Madagascar, 71 mort.

La peste est endémique sur la grande île de l’Océan Indien, réapparaissant presque chaque année depuis 1980. Mais ces trois dernières années, le nombre de cas a continuellement augmenté, faisant de Madagascar le pays le plus touché par cette maladie dans le monde. En décembre 2013, le bilan faisait, d’ailleurs, état de 39 morts. Ces victimes avaient contracté une pneumonie à la vitesse de l’éclair et avaient rapidement succombé à la maladie, comme « foudroyées », selon l’AFP.

Des experts de l’OMS ont été dépêchés sur place, avec le soutien de la Banque africaine de développement qui a débloqué pas moins de 200 000 dollars de crédits fin 2014. Bien que l’épidémie semble connaître un léger ralentissement après le pic survenu entre novembre et fin décembre 2014, l’OMS redoute la prochaine saison des pluies, qui permet à la maladie de perdurer généralement jusqu’en avril.

Vidéo : la peste gagne du terrain à Madagascar (novembre 2014).

A savoir :

La bactérie de la peste qui se développe chez les rats est véhiculée par les puces. Elle se développe chez l’homme sous forme bubonique et si elle atteint les poumons, elle devient alors transmissible de personne à personne à travers la toux. Découverte à temps, la forme bubonique se soigne avec des antibiotiques. Mais la forme pneumonique, une des maladies infectieuses les plus meurtrières, peut être fatale en seulement 24 heures. Le taux de mortalité dépend de la mise en route rapide du traitement, mais il peut être très élevé, précise l’OMS.

2 COMMENTAIRES

  1. Malgré cette situation, n’oublions pas que la peste est une maladie endémique à Madagascar. Jusqu’à maintenatnt, la Grande Ile reste ouverte tant sur le plan économique que touristique. L’OMS le souligne sur son site http://www.afro.who.int/fr/madagascar/press-materials/item/7231-peste-%C3%A0-madagascar.html

  2. Il faut noter que l’Organisation Mondiale de la Santé ne recommande aucune restriction de voyage dans son communiqué initial. http://www.afro.who.int/fr/madagascar/press-materials/item/7231-peste-%C3%A0-madagascar.html

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom