L’US Navy va tester un robot humanoïde pompier à bord d’un navire désaffecté en Alabama.

2
2010
photo-Saffir-le-robot-pompier-concu-par-la-marine-americaine-pour-lutter-contre-les-incendies-de-bateaux
Les deux premiers robots seront de taille humaine, environ 1m50 et capables de travailler en équipe avec des pompiers humains pendant une trentaine de minutes.

Ce prototype de robot a pour but de lutter contre les incendies se produisant sur les navires de l’US Navy. Selon plusieurs sources, des chercheurs des universités de Virginia Tech, UCLA et de Pennsylvanie, mandatés par la marine américaine ont effectué une grande avancée dans le domaine de la robotique, en développant SAFFiR (Shipboard Autonomous Firefighting Robot : pompier robot autonome pour navires) un robot humanoïde capable d’intégrer une équipe de pompiers pour les aider à éteindre les incendies de bateau en pleine mer.

Les feux de navire sont la hantise des marins :

Le feu est un danger pour les marins à bord mais également pour ceux qui vont combattre les flammes en cas de départ d’incendie. En outre, les feux de bateau sont encore plus compliqués à maîtriser que les incendies classiques car ils se produisent dans des lieux très étroits et confinés. De plus, les accès sont souvent difficiles et jamais très loin de produits inflammables tels que le carburant, le gaz ou même la peinture.

photo-L-US-Navy-a-developpe-un-robot-pompier-capable-deteindre-les-feux-tout-seul
Les robots pourront mémoriser le plan du navire et se déplacer de manière autonome à l’intérieur de celui-ci.

L’objectif de SAFFiR est donc d’accomplir des tâches plus facilement que ne pourraient le faire les secouristes humains. Il pourrait ainsi garder son équilibre, peu importe le degré d’inclinaison du bateau, ouvrir des vannes d’eau tout seul, repérer la source de chaleur et diriger la lance à eau dans la bonne direction et surtout, détecter les personnes en danger et leur venir en aide. Le robot est équipé de capteurs lui permettant de repérer les individus, même à travers la fumée. Enfin, il sera doté d’une mémoire lui permettant « d’apprendre » la configuration du navire et ainsi se déplacer facilement à l’intérieur.

Deux exemplaires de SAFFiR ont déjà été assemblés et seront testés cet été sur le navire désaffecté USS Shadwell, amarré à Mobile Bay, en Alabama. Chacun d’entre eux mesure environ 1,50 mètre et peut agir au sein d’une équipe de pompiers pendant une demi-heure. Leur point fort par rapport aux humains est la résistance aux températures élevées (jusqu’à 500 °C). Enfin, les machines seront capables de comprendre des ordres donnés par les pompiers grâce à un système de reconnaissance vocale, avec pour priorité de porter secours aux hommes avant tout.

Vidéo : des chercheurs développent  un robot pour lutter contre les incendies se produisant sur les navires de l’US Navy.

A savoir :

Si les tests sont concluants, les premiers robots d’une valeur de 725 000 euros seront utilisés durant l’année 2015.

Source de l’article : www.humanoides.fr, et www.itproportal.com

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom