Luce Molinier, le destin fascinant d’une jeune femme, éprise de grands larges.

0
977

Historique :

Porteuse d’une histoire magnifique et d’un destin hors du commun, de l’Equipe de France d’Escrime à la Voile, Luce Molinier, née en 1980 à Montpellier,  s’est imposée naturellement pour ses valeurs éthiques, ses défis permanents et son dépassement de soi. Sa référence à Antoine de Saint-Exupéry : “Fais de ta vie un rêve et d’un rêve, une réalité”, illustre parfaitement sa philosophie. Pourtant, sa vie a basculé dans l’horreur en août 1998, lorsqu’elle perd ses parents dans des circonstances tragiques. Peu de temps après, elle rentre à l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) où elle va découvrir une deuxième maison de vie. Et une deuxième passion : la voile que son père lui avait transmise. Elle se lancera, avec le succès que l’on sait dans la compétition, mais son grand rêve reste le Vendée Globe ou le Tour du Monde en Solitaire. Luce Molinier symbolise le destin fascinant d’une jeune femme du XXIe siècle dont le rêve de bonheur est la principale motivation. Un bel exemple.

Un désire de grand large.

Les éditions Gramond continuent à souligner les parcours hors du commun de la jeune navigatrice avec la sortie d’un nouveau carnet vagabond, qui, généreux en illustrations, se présente comme un véritable voyage au travers de ses émotions, ses peurs, de ses projets aussi, mais surtout sa passion de la mer. Elle y retrace brièvement son enfance et partage avec le lecteur la préparation de la mini-transat 6.50.

Le départ a été donné à La Rochelle, le 13 septembre 2009. Jusqu’à Salvador de Bahia, les futurs skippers professionnels vont parcourir plus de 4 000 milles et vivre une aventure hors du commun. Créée en 1977, cette course a révélé de nombreux talents comme les frères Bourgnon, Loïck Peyron, Ellen MacArthur et le récent vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux.

Publié aux Editions Gramond, ce livre est illustré de photos d’Antoine Beysens, de Guilain Grenier et de Gilles Martin-Raget qui soutiennent Luce dans son défi océanique.

Titre de l’ouvrage : «L’océan dans les yeux» éditions Gramond, vous est proposé à 19 euros. Format : 16×20,5 cm, broché cousu, 96 pages.

Palmarès :

Ancienne sportive de haut niveau en escrime, Luce Molinier s’est reconvertie à la voile. Elle court majoritairement en solitaire, en classe mini 6.50. Basée à La Ciotat, elle s’entraîne tant en mer Méditerranée qu’en Atlantique. La jeune femme de 29 ans dispose d’un bon palmarès : elle est, entre autres, deuxième au classement général et vainqueur en MiniMax en série sur la traversée de l’Atlantique sur 60 pieds open en 2006, 5e en série de l’open Sail Simrad et vainqueur en 2008 de la course Dos Oceanos.

Vidéo 5 questions à Luce Molinier.

A savoir :

Le mercredi 10 juin 2009 à l’Hôtel Bristol de Paris, Luce Molinier a été sacrée 6ème Lauréate du Trofémina Tentation 2009. Ce Trophée fondé par Roland Escaig a pour but de récompenser et découvrir des femmes de talent, innovatrices et porteuses d’ambitions. Dans la catégorie Sport, la skippeuse était en compétition avec Virginie Dedieu, championne du monde de natation synchronisée et Jézabel Lemonier, journaliste sportive. Luce succède ainsi à des personnalités telles que Laurence Ferrari, Virginie Calmels ou Juliette Deschamps.

Une course mythique à travers l’Atlantique :

Départ le 13 septembre 2009 de La Rochelle pour arriver à Madère environ 7 jours après, puis nouveau départ prévu le 3 octobre pour 20 jours vers le Brésil. La Transat 6,50 est une course mythique à travers l’Atlantique près de 4000 milles nautiques et 35 jours de mer. Le tout en solitaire…

Anecdote :

Le 13 août 2008 restera un très beau souvenir pour la navigatrice ciotadenne : en effet, le jour de ses 28 ans, elle remporte une très belle victoire en série dans la Marseille-Lisbonne ! Luce, associée d’abord à Julien Bertheleme puis à Ronan Dreano, avait fait preuve d’une belle régularité.

Visitez le site de la navigatrice : http://www.lucemolinier.com

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom