Lexus NX 300 hybride, la beauté du diable, et la sobriété d’un saint.

0
1073
photo-nouveau-lexus-nx-hybride
Avec ce Lexus NX 300h la marque haut de gamme de Toyota vise directement les Q5 et X3.

 

En bon représentant de la famille Lexus, le NX 300h est proposé en hybride, et reprend le groupe motopropulseur des IS 300h ou GS 300h, avec une puissance cumulée (essence + électricité) ramenée à 197 ch au lieu de 223. Ce nouveau SUV existe en deux ou 4 roues motrices, mais il faut noter que dans la configuration 4 roues motrices, les roues arrière ne sont entraînées que par un moteur électrique. Il ne s’agit pas d’une transmission intégrale classique.

Du côté de la technologie, notre SUV NX 300 H, n’a rien à envier vis à vis de ses concurrents, Audi Q5, BMW X3, Mercedes GLK, ou encore Volvo XC60. En effet, il offre de série ou en option selon les versions, un système évolué de sécurité « pré-collision », d’un régulateur de vitesse adaptatif avec radar, de feux de route automatiques à LED, d’un moniteur d’angle mort, de l’avertisseur de circulation arrière, ou, encore, un chargeur par induction pour les téléphones compatibles avec la norme QI (un standard dans le monde de la mobilité). Un chargeur disponible en première mondiale dans une voiture de série !

A l’intérieur, on retrouve avec plaisir la qualité de fabrication typique et sobre de la marque. En version haut de gamme (Executive), la finition est cossue, et luxueuse : cuir beige, placages en bois, colonne de direction qui se rétracte et le siège qui recule quand on veut descendre de la voiture, sans oublier l’éclairage d’accueil, quand on s’approche de la voiture, pratique et convivial.

 

photo-2015-Lexus-NX-300h
Le style de la planche de bord, traditionnel point faible des constructeurs asiatiques, est ici plaisant et flatteur.

 

Côté moteur :

Alors que la motorisation hybride du RX 400h repose sur un V6 3.5 litres, le NX 300h recourt, lui, à un quatre cylindres 2.5 litres beaucoup plus raisonnable. Il délivre 155 chevaux et est épaulé par un moteur électrique de 143 ch, l’ensemble délivrant une puissance maximale cumulée de 197 chevaux aux roues avant. Avec ce moteur hybride, il est possible, si l’on ne force pas, de rouler à 40 à l’heure en mode « zéro émission » avec 2 kilomètres d’autonomie. En ville, c’est fabuleux. Sur route aussi, en conduite très souple.

Et enfin, si la conduite sportive n’est pas la tasse de thé du NX, sachez que toutes les versions de ce nouveau SUV hybride, échappent au malus écologique avec des émissions de CO2 comprises entre 116 et 123 g/km, ce qui correspond à une consommation mixte en cycle normalisé allant de 5,0 l à 5,3 l/100 km.

Concernant la fiabilité du système, pas d’inquiétude à avoir! Lexus arrive quasiment toujours en tête des enquêtes de satisfaction auprès des consommateurs. La marque est réputée fabriquer les voitures les plus robustes. L’entretien est également relativement bon marché pour la catégorie grâce à l’absence de boîte notamment.

Vidéo : nouveau Lexus hybride 300 NX.

A savoir :

Ce nouveau Lexus hybride n’abuse pas sur les prix, et se rit du malus. BMW demande 45 150 € pour un X3 2.0d 4×4 BVA8 (150 € de malus), Audi 45 050 € pour un Q5 2.0 TDI 177 ch 4×4 BVR7 (2 200 €). Le Lexus NX débute à 39 950 € en deux roues motrices, 42 890 € en quatre roues motrices et finition pack (rails de toit, jantes 18’’), et 59 890 € en version 4WD Executive.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom