Les deux navires de guerre commandés à la France par la Russie, suscitent une vive polémique.

3
1994
photo-navire-russe-inspire-du-Mistral-francais
Cette livraison a fait l’objet de critiques à l’étranger, notamment de la part de David Cameron, le Premier ministre de Grande-Bretagne.

La livraison par la France de deux navires de projection et de commandement (BPC) inspirés du Mistral français à la Russie a donné lieu à une passe d’armes entre Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste et le Premier ministre de Grande-Bretagne, David Cameron, lui-même soutenu par la présidente lituanienne, Dalia Grybauskaite.

Jean-Christophe Cambadélis a en effet défendu mardi la position exprimée par le chef de l’état, et a déclaré qu’il s’agissait « d’un faux débat mené par des faux-culs ». La présidente lituanienne s’est inquiétée d’une « Mistralisation » de la politique de l’Union européenne.

Selon Jean-Christophe Cambadélis « le marché a été conclu en 2011, le bateau est quasiment achevé et doit être livré en octobre », faute de quoi « il faudrait qu’on rembourse 1,1 milliard d’euros » aux Russes. Et de poursuivre, « Pour pour le second, ça dépendra de la manière dont les Russes vont ce comporter. C’est une manière de faire pression sur M. Poutine, « Tout le monde devrait en faire autant ».

Quant à François Hollande, il a indiqué lundi devant des journalistes que la livraison du 2e Mistral à la Russie dépendra de l’attitude de Moscou dans le conflit ukrainien . S’agissant du Sébastopol, le premier bâtiment , le bateau est quasiment achevé et doit être livré en octobre (source AFP).

Vidéo : 400 marins russes ont débarqué au moins de juin dans le port de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Objectif : se former au maniement du navire de type Mistral.

A savoir :

Les Mistrals sont des bateaux stratégiques d’invasion pouvant projeter une force de frappe importante, notamment 16 hélicoptères de combat, 60 blindés dont un bataillon de tanks, et 900 soldats. C’était la première fois qu’un membre de l’OTAN acceptait de vendre des armes stratégiques à la Russie, et nos alliés ont exprimé leurs réserves contre cette vente dès le début des négociations.

3 COMMENTAIRES

  1. la Russie en tant que puissance occidentale n’a t-elle pas la technologie nécessaire pour fabriquer de tels navires? je ne comprend pas expliquer moi.Merci d’avance

  2. @Bonjour. Le contrat avec DCNS permet à la Russie d’apprendre à construire de tels navires (transfert des technologies), ce que ces chantiers navals sont aujourd’hui incapables de faire. Plusieurs raisons à cela, dont la principale, selon moi : mauvaise utilisation des subventions d’État par les industriels, qui ont mis la Russie dans l’incapacité à moderniser sa flotte militaire, toujours dimensionnée, avec des bâtiments souvent obsolètes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom