L’épave du Titanic, sous la protection de l’Unesco.

3
2233
photo-epave-Titanic
Cent ans après avoir sombré, le paquebot bénéficie de la protection de la Convention de l'Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.

Depuis sa découverte en 1985, l’épave du Titanic échouée à 4 000 mètres de profondeur en Atlantique Nord, était régulièrement pillée par des expéditions, qui repêchaient tout type de pièces pour y être  exposées ou pour être parfois vendues. Alors que l’on s’apprête à commémorer le naufrage du plus luxueux paquebot transatlantique survenu dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, en heurtant un iceberg, au large de Terre-Neuve, l’Unesco nous indique qu’elle incluait, les restes du mythique bateau de croisière dans son programme de protection du patrimoine culturel subaquatique. En clair cela signifie, que l’épave du Titanic sera désormais protégée.

Cette convention, entrée en vigueur 2009, a été ratifiée par 41 États. Désormais « les Etats qui font partie de la convention pourront interdire la destruction, le pillage, la vente et la dispersion des objets trouvés sur le site. Ils peuvent prendre toutes les mesures en leur pouvoir pour protéger l’épave et faire en sorte que les restes humains soient traités dignement. L’épave se trouvant dans les eaux internationales, aucun État ne peut revendiquer une juridiction exclusive sur le site. » (communiqué de l’Unesco).

Vidéo : Titanic au cœur de l’épave.

A savoir :

« Jusqu’ici, le Titanic, fleuron des chantiers navals occidentaux, ne pouvait bénéficier de la protection de la convention adoptée par l’Unesco en 2001, celle-ci ne s’appliquant qu’aux vestiges immergés depuis au moins cent ans », a souligné l’Unesco.

Pour info :

En1997, le film de James Cameron (qui vient de battre en solo le record des profondeurs) devenait le plus gros succès de l’histoire du cinéma (avant Avatar). Il revient ce jour sur les écrans en version 3D. Le film, aux onze Oscars, s’est offert une nouvelle jeunesse avec la conversion en 3D. L’opération qui a coûté 18 millions de dollars aura nécessité plus d’un an de travail. Un événement qui ravira sans nul doute, les fans nostalgiques…

3 COMMENTAIRES

  1. « le paquebot bénéficie de la protection de la Convention de l’Unesco » => Décidément l’on aura tout vu. A quand la troupe de plongueurs armée de brosses et d’anti-rouille pour lui empécher l’outrage du temps ? ^^
    Plus sérieusement, combien de submersible peuvent aller à cette profondeur pour éventuellement la piller ? Très peu, 2 ou 3, pas plus. Donc les cerner n’est pas si difficile. Maintenant quand bien même un de ces navires se rend sur place pour prélever des objets. Que va faire l’unesco ? Descendre avec pour les empécher de continuer ou alors les attendre à la surface ?
    … lorsque l’on commence à distribuer plus de légion d’honneur à des participant de la Star Ac qu’à des héro du quotidien, il n’y a plus de place nulle part pour la morale.

  2. et quand l’épave aura totalement disparu que va faire l’unesco , c’est vraiment stupide autant remonter le maximum d’objets comme toute épave achéologique

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom