L’entreprise bretonne BG Race rachète les actifs d’Archambault Yachts.

0
6217
photo-Servane-Escoffier-bg-race
Servane Escoffier (photo ci-dessus) et Louis Burton ont réussi à coupler une écurie de course au large avec un chantier visant l’excellence.

Si les noms de certains voiliers du chantier Archambault devraient rester, les autres unités en cours de construction, seront désormais produits à Saint-Malo, où se situe BG Race, la société des acquéreurs. Le rachat des actifs d’Archambault Yachts (chantier qui jouissaient d’une grande cote de popularité dans le milieu de la voile à l’échelle internationale), par Louis Burton, co-dirigeant de l’entreprise bretonne BG Race, avec la navigatrice malouine Servane Escoffier, on fait savoir, que les noms des voiliers devraient rester. Par contre, concernant la marque ce n’est pas une certitude.

Concernant le rachat des actifs d’ Archambault, les repreneurs estiment être arrivés trop tard dans le processus de liquidation pour qu’un redémarrage d’activité soit possible sur le site du chantier basé à l’origine à Dangé-Saint-Romain (86220). Le projet de BG Race est de relancer certains modèles de la gamme. Les noms des bateaux tel que le Surprise (voilier qui a sans nul doute marqué l’histoire de la plaisance), vont rester. Une décision notamment pour le Surprise, qui ravira et rassurera bon nombres de plaisanciers!Pour pouvoir fabriquer les bateaux qu’elle souhaite relancer, la société des acquéreurs a notamment racheté l’outillage et les moules qui permettent de construire les bateaux.

L’outillage permettra aussi de travailler sur les bateaux de course préparés à Saint-Malo au sein de BG Race, une entreprise, créée en 2007. Concernant BG Race, il s’agissait seulement au départ d’une « agence de communication parisienne ». C’est ensuite devenu aussi une « écurie de course au large ». Ensuite, avec une équipe expérimentée sur la préparation des bateaux de course, un chantier de construction de bateaux a été créé. Elle compte aujourd’hui, une quinzaine de salariés.

Vidéo : Louis Burton et Servane Escoffier à Saint-Malo (2012).

A savoir :

L’entreprise Archambault a connu un certain nombre de difficultés. En avril 2014, elle a été rachetée par Thomas Duhen. Seulement 11 des 23 salariés dirigés par le prédécesseur Gilles Caminade ont alors été conservés, dont Emmanuel et Jean-Jacques Archambault, fils du fondateur. En février dernier, elle a été placée en redressement dans l’espoir d’un nouveau repreneur… Qui n’est donc pas venu puisque le tribunal de commerce a prononcé en Avril dernier la liquidation judiciaire, annonçant un passif de 206.000 €. L’entreprise bretonne BG Race ,avec la navigatrice Servane Escoffier, a confirmé le rachat des actifs d’Archambault Yachts, des moules des bateaux et de certaines unités en cours de construction, qui seront remontés à Saint Malo ou les voiliers seront construits. A suivre!

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here