Le tunnel fluvial de Mauvages : un ouvrage de 4 877 mètres, accessible qu’aux plaisanciers et aux bateaux de commerce.

0
1952
photo-tunnel-bateau-mauvages
Interdit aux piétons, le tunnel de Mauvages n’est accessible qu’aux bateaux de commerce et plaisanciers.

Le tunnel de Mauvages (aussi appelé la voûte), entre Marne et Meuse (55) est le deuxième plus long tunnel fluvial de France après celui de Riqueval (Aisne). Quand vous empruntez ce passage à bord de votre embarcation, la lumière du jour réapparaît 4 877 mètres plus loin, sur le ban de Demange-aux-Eaux. Le dénivelé est de 110 mètres entre l’entrée et la sortie. Sans ce tunnel, il aurait fallu des dizaines d’écluses. Six années (1841 à 1846) et 3 000 ouvriers furent nécessaires à la construction de cet ouvrage. Un tunnel qui aura coûté à l’époque la bagatelle de 80 millions de francs (nouveaux), soit environ 12 millions d’euros.

La traversée d’environ 45 minutes, s’effectue à 6 km/h, au rythme des blocs autonomes de secours, tous les dix mètres, et des néons, tous les 25 mètres. Les neuf premiers sont blancs pour que les yeux s’habituent. Le reste du parcours, se déroule dans l’atmosphère orangée des luminaires au sodium basse pression. Depuis, la voie d’eau artificielle qui relie la Marne (à Vitry-le-François) au Rhin (à Strasbourg), a quelque peu sombré dans la confidentialité. En 2012, seulement 127 bateaux de commerce et 390 plaisanciers ont franchi cet incroyable tunnel.

photo-toueur_mauvages
Le toueur de Mauvages, mis à l’arrêt, en avril dernier.

Caractéristiques de l’ouvrage :

– Département : Meuse
– Commune tête est : Mauvages
– Commune tête ouest : Demange-aux-Eaux
– Voie d’eau : Canal de la Marne au Rhin Ouest
– Bief : bief n°1 de partage
– Subdivision territoriale : Bar-le-Duc

  • – Point kilométrique tête est : 86,618
    – Point kilométrique tête ouest : 91,496
    – Tirant d’air garanti : 5,00 m
    – Tirant d’eau garanti : 2,60 m
    – longueur : 4877 m
    – Largeur au niveau du plan d’eau : 5,30 m

– Dates de construction : de 1841 à 1846
– Rectangle de navigation : largeur = 5,30 m hauteur = 6,40 m
– Hauteur de la voûte : 8,45 m
– Largeur de la voûte : 7,80 m
– Largeur de la banquette : 1,35 m et 0,80 m au niveau du cintre
– Aération : 27 cheminées dont 23 sont obturées
– Eclairage : à l’avancement, avec des luminaires sodium à basse pression

Vidéo : passage d’une péniche dans le tunnel de Mauvages.

A savoir :

Au début, pour traverser le tunnel, les bateaux étaient halés par des chevaux, ou pour les plus pauvres des mariniers, par leur famille qui tirait le bateau à la « bricole ». Puis vers 1880, les bateaux ont été tirés par un toueur tirant son énergie de la vapeur (un toueur, c’est un bateau qui se tire sur une chaîne ou un câble monté sur tambour, reposant au fond de l’eau), remplacé par la suite en 1933 par un toueur électrique fonctionnant en courant continu sur une tension de 600V et pesant dans les 70 tonnes. En 1936 on met en application des locotracteurs électriques (monstre avaleur de chaîne) sur rails, qui pouvait emmener jusqu’à 10 péniches.

De cette époque, existent encore de nombreux postes électriques et hangars construits en brique au bord de la voie d’eau. Aujourd’hui le toueur de Mauvages (mis à l’arrêt, en avril dernier), trop vétuste et dangereux pour les agents, à été remplacé par un employé à bicyclette, qui vous guide sur son vélo en empruntant le chemin de halage.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom