Le sort de l’entreprise d’accastillage Navimo-Plastimo se décide aujourd’hui à Lorient.

0
665
photo-usine-compas-plastimo
Plastimo c'est 40 ans expérience dans l'équipement pour la plaisance.

Le tribunal de commerce de Lorient jugera ce mardi 22 mai, à 14 h, le groupe Plastimo placé en cessation de paiement depuis vendredi dernier. Basé à Lorient, Navimo Plastimo en difficulté depuis trois ans, fabrique des équipements de bateau, et emploie 200 salariés en France.

Les salariés, mais aussi les retraités de l’entreprise, devraient être présents pour affirmer « qu’il y a une survie possible aux difficultés actuelles. Nous avons un réel savoir-faire dans nos métiers, une véritable compétence », plaide Gilles Le Roch, délégué CGT de l’entreprise. Le tribunal de commerce de Lorient doit se prononcer sur le sort du groupe, en étudiant un possible redressement judiciaire,  ou la liquidation pure et simple de l’entreprise.

A savoir :

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise fait face à des problèmes financiers. En 2009, Albert Journo était arrivé en sauveur. Le PDG a injecté 30 millions d’euros sur trois ans mais il a aussi supprimé 70 postes.

A suivre!

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom