Le skipper Lionel Lemonchois en sécurité à l’intérieur de son bateau commence a trouver le temps long.

0
467
photo-skipper-Lionel-Lemonchois-mauricienne
Depuis le 27 janvier 2014 et son chavirage au large des côtes brésiliennes, le skipper Lionel Lemonchois attend patiemment le bateau de secours.

Depuis son chavirage au large des côtes brésiliennes, le skipper, vainqueur de la Route du Rhum 2006, parti le 17 janvier pour un record transtaltantique entre Lorient et Port-Louis dans l’archipel des Mascareignes, attend toujours patiemment le bateau de secours. Lundi à midi (compte Twitter de Prince de Bretgane), le remorqueur se trouvait encore à 590 miles (950 km), de son trimaran Prince de Bretagne toujours à la dérive. Le remorqueur « avance entre 7 et 8 noeuds et (…) devrait arriver entre mercredi et jeudi sur la zone où se trouve Lionel Lemonchois », a expliqué Arnaud Aubry, qui coordonne l’opération depuis la base du team Prince de Bretagne à Lorient (Morbihan) et garde le contact avec le navigateur. Toutefois, le skipper bayeusain qui se dit « en sécurité à l’intérieur de la coque centrale » commence à trouver  le temps long. A suivre!

Vidéo : Lemonchois : « une semaine à la dérive, c’est long ».

A savoir :

Retrouvez l’article lié au skipper Lionel Lemonchois ici

Source vidéo : http://www.dailymotion.com/Europe1fr

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom