Le parc hydrolien de Paimpol-Bréhat, un projet unique au monde.

2
2070
Hydroliennes Paimpol-Bréhat
Les éoliennes changent les courants d’air en courant électrique. Suivant la même logique, les hydroliennes transforment les courants marins en électricité (photo : hydrolienne construite pas l’irlandais OpenHydro).

Focus sur Paimpol-Bréhat, un parc révolutionnaire d’hydroliennes. La France possède 20 % du potentiel européen d’énergie hydrolienne, soit le plus important du continent. Le gouvernement Français considère que les hydroliennes sont plus prometteuses que les éoliennes et l’énergie houlomotrice (provenant des vagues et de la houle). À Cherbourg, François Hollande a ainsi annoncé le 30 septembre dernier le lancement d’un appel pour construire quatre fermes pilotes hydroliennes, dont l’une au Raz Blanchard, une passe connue pour détenir le plus puissant courant d’Europe.

« La France peut être leader en matière d’énergies renouvelables et surtout d’énergies renouvelables marines », a ainsi annoncé le Président de la République, qui rappelle que la France s’est fixée un objectif ambitieux : 23 % d’énergie renouvelable d’ici à 2020.

photo--edf-met-a-l-eau-sa-premiere-hydrolienne
Une hélice de seize mètres de diamètre, deux fois celui de l’A380, repose au large de Paimpol dans les Côtes-d’Armor, sur un tripode métallique géant par 35 mètre de fond.

La mer comme source d’énergie :

Aujourd’hui, EDF construit à Paimpol-Bréhat un parc hydrolien unique au monde pour mesurer la faisabilité et l’efficacité de cette solution. Cet engagement, initié dès 2004, ne surgit pas brutalement hors des eaux : EDF a été précurseur dans l’utilisation des énergies de la mer, avec la mise en service de l’usine marémotrice de la Rance en 1966. Le parc hydrolien de Paimpol s’inscrit donc dans cette tradition de recherche innovante. Il sera composé de quatre turbines de 16 mètres de diamètre chacune, immergées à 35 mètres de profondeur, pour un budget global 100 % européen de 40 millions d’euros.

Des avancées respectueuses de l’environnement :

Les éléments de ce projet monumental sont mis en place tout en préservant l’équilibre des écosystèmes. L’immersion, en octobre 2011, de la première hydrolienne baptisée « Arcouest », au large de Paimpol, a été réalisée sans forage, grâce à une technique de pose par treuils qui a permis de déranger le moins possible la faune. De même, le câble électrique acheminant l’électricité produite par les hydroliennes suit un tracé optimisé pour minimiser son impact écologique. Il va sans dire que les hydroliennes sont adaptées à la vie marine, avec un centre évidé permettant le passage de poissons et de mammifères marins.

Vidéo : parc de démonstration de Paimpol-Bréhat (Hydroliennes).

A savoir :

Les hydroliennes construites pas l’irlandais OpenHydro, d’un diamètre de 16 mètres et d’une puissance de 500 kilowatts (turbine inversée à centre ouvert), sont de grandes turbines en rotation, mues par les courants marins : la formidable puissance des mers est ainsi changée en énergie électrique. Décidément, le monde du silence n’a pas fini de nous révéler ses trésors.

Source de l’article et vidéo : http://pulse.edf.com

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, que devient le parc hydrolien de Paimpol-bréhat, après plusieurs années ?
    Concernant les salissures, comment arrivez-vous à cerné le problème ?

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom