Le nouveau dictionnaire des mots nés de la mer, de Pol Corvez.

0
756
Pol Corvez y déroule tout le fil des sens des mots puisant leurs racines dans la mer et l’eau en général.

Voila une excellente idée de cadeau à l’approche des fêtes, que nous vous recommandons vivement. En effet, cette seconde édition est un vrai régal. Ce lexique met en lumière l’importance insoupçonnée de la mer et des fleuves, des activités qui leur sont liées et de l’imaginaire qui s’en inspire, dans la formation du français courant.

Les amoureux des mots et d’étymologie se délecteront de ce nouveau dictionnaire des mots nés de la mer, tant il est complet, mais facile d’accès ! Pour chaque terme usuel sélectionné, l’étymologie est indiquée, les expressions populaires, qui y sont liées, sont signalées.

Extrait du nouveau dictionnaire des mots nés de la mer :

Savez-vous, entre autres, que « la holà » vient de la houle; « exonérer », de décharger un navire; « chômage », du grec signifiant le calme de la saison chaude où on ne naviguait pas; « mettre les voiles » vient du langage des marins; « déprimer » c’est couler un navire…

Mais on apprend aussi, que le mot Winch est de la même racine que guindeau. Il vient de wince «bobine, rouleur», d’où «treuil à manivelle». Le verbe to winch, «hisser à l’aide d’un winch», apparaît en anglais en 1539, selon l’ED. En français depuis 1953, il désigne sur les voiliers un «petit treuil à main servant à raidir les drisses, les écoutes, les bras et autres manœuvres à moindre effort». A bord d’un navire, guindeau désigne un treuil à axe horizontal, contrairement à cabestan dont l’axe est vertical.

Détails sur le produit (Édition 2010 augmentée) :

Auteur : Pol Corvez / Editions Glénat (mai 2010)
Broché : 720 pages / Prix environ 22 euros.

Première Édition : Chasse-marée / 360 pages / février 2007 / Médaille de l’Académie de marine 2008.

A noter :

Cet ouvrage constitue un aboutissement de deux passions conjuguées : celle de tout ce qui concerne la mer et celle des mots. C’est un hommage au génie de tous les « gens de mer », qui ont enrichi la langue française, au cours des siècles.

A savoir :

Bio expresse de l’auteur Pol Corvez :

Maître de conférences à l’Université d’Angers, il enseigne la sémiologie de l’image et de la publicité, ainsi que les sciences du langage. Pol Corvez a vu le jour, à Plougonven, en Bretagne, et après des études d’anglais à l’Université de Caen, il enseigne le français en Grande-Bretagne, au Canada et aux Etats-unis d’Amérique pendant dix ans.

Passionné par les mots, la photographie, et la mer (il navigue depuis longtemps), il devient photographe professionnel, et ouvre un studio à Washington, puis dans le Val de Loire, au Puy-Notre-Dame. Afin d’approfondir la photographie, il étudie la sémiologie de l’image et les sciences du langage, et soutient une thèse de doctorat à Paris III-Sorbonne. Il a publié de nombreux articles dans des revues de sciences humaines.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom