Le Noé (navire ayant appartenu à l’ex-animateur de télé, Olivier Chiabodo), va retrouver le large.

0
2055
photo-navire-Noe
La vente du Noé a été officialisée avant l’été par le tribunal de commerce de Paris. Le montant de l’achat n’a pas été communiqué (photo : Fabien Peron « Galerie de SurPriseSS » 79).

Racheté par le patron de la compagnie d’aviation privée Aéromarine, basée à Madagascar (océan Indien), cet ancien chalutier norvégien transformé en yacht de luxe par l’ex-animateur télé Olivier Chiabodo, va retrouver le large. Ce bateau qui conservera le nom de Noé, aux lignes robustes, long de 81 mètres, quittera « si tout se déroule comme prévu », Lorient définitivement à l’été 2013, pour une mise en exploitation comme hôtel flottant, à Madagascar à l’occasion du prochain réveillon de la Saint-Sylvestre.

Mais avant de rallier Madagascar, où le bateau est immatriculé, il faudra toutefois que le bâtiment, resté des années à quai, subisse une remise en état approfondie et une relance du moteur qui n’a pas tourné depuis des années. Pour cela, Piriou, le chantier naval concarnois, ainsi qu’un groupement autour des Ateliers Mécaniques Lorientais, ont été missionné pour conseiller le nouvel armateur. Un devis va être élaboré. L’objectif étant de pouvoir rallier Madagascar dans les prochains mois, sans avoir recours à un remorquage.

En 2000, l’animateur de télévision Olivier Chiabodo fait l’acquisition de cet ancien chalutier pour y réaliser des reportages à travers le monde. A Lorient il est transformé en navire de luxe avec treize cabines, un restaurant panoramique, agencé avec des matériaux nobles tels que l’acajou et le merisier, une plateforme d’atterrissage pour hélicoptères, des studios, un bar-salon, une régie télé et production, et des cabines permettant d’accueillir une cinquantaine de personnes. Coût de l’investissement global :  25 millions de francs, soit environ 3,8 millions d’euros.

photo-yacht-Noe
Le navire quittera Lorient définitivement à l’été 2013, pour une mise en exploitation comme hôtel flottant, à l’occasion du prochain réveillon de la Saint-Sylvestre (source Ouest France).

Le 20 décembre 2005, la société de production d’Olivier Chiabodo est mise en liquidation judiciaire. L’animateur laissera au passage, une ardoise d’un million d’euros à des entreprises de Lorient qui avaient assuré les chantiers d’aménagement du Noé.

A savoir :

L’ancien animateur Olivier Chiabodo (animateur de l’émission « La roue de la fortune » de 1995 à 1997, puis du « Trésor de Pago-Pago », avant de co-présenter « Intervilles » de 1995 à 1997), était l’un des espoirs de TF1 mais sera renvoyé par la chaîne, soupçonné d’avoir triché pendant l’émission « Intervilles ». Il était le fondateur de Noé Institute, une association de nature écologique et environnementale.

Source de l’information : Ouest-France

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom