Le naufrage d'un bateau surchargé, près d'Haïti, fait état de 6 morts, et plusieurs dizaines de disparus…

0
516

dls-fr-haiti-m

Actualité du 10/11juillet 2009 :

Le naufrage s’est produit entre Belle-Anse et Marigot, au sud-est des côtes haïtiennes, dans la nuit de vendredi à samedi. 26 passagers ont pu être sauvés, mais il y a au moins 5 morts et des dizaines d’autres sont portés disparus, selon la protection civile haïtienne.

Long d’environ 9 mètres (30 pieds), le ferry, une vieille embarcation baptisée « La volonté de Dieu », qui transportait une soixantaine de personnes à bord, mais également des marchandises, a probablement chaviré parce qu’il était surchargé.

Les vingt six personnes qui ont pu être sauvées ont été conduites à l’hôpital Saint-Michel de Jacmel, une ville proche des lieux du naufrage, a-t-il ajouté.

Les recherches, qui étaient menées samedi 11 juillet, pour tenter de retrouver les dizaines de personnes disparues, ont dû être interrompues pour la journée et reprendront dimanche, faute de moyens matériels pour les poursuivre. En effet faute d’équipements, les autorités avaient demandé l’assistance des pêcheurs de la région, ainsi que de la mission de l’ONU en Haïti (Minustah), selon Mme Alta Jean-Baptiste, représentante de la Direction de la Protection Civile haïtienne.

M. Sabbat, coordinateur local de la Protection Civile haïtienne, a toutefois indiqué que des passagers auraient pu rejoindre la côte, à la nage, le bateau ayant coulé non loin du rivage.

M. Sabbat, coordinateur local de la Protection Civile haïtienne, a toutefois indiqué que des passagers auraient pu rejoindre la côte, à la nage, le bateau ayant coulé non loin du rivage.

Actualité Mai 2009 :

Vidéo naufrage survenu au large de la Floride.

A savoir :

En 2007, une soixantaine de clandestins haïtiens avaient trouvé la mort dans le naufrage de leur bateau au large des îles britanniques Turks-et-Caïcos, alors qu’ils essayaient de rejoindre la côte américaine.

Chaque année, plusieurs centaines d’Haïtiens, fuyant le pays le plus pauvre du continent américain, tentent au péril de leur vie de franchir clandestinement les 1.000 km qui séparent Haïti des Etats-Unis sur des embarcations surchargées.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom