Le japonais Toyota lance un nouveau bateau de plaisance.

0
900
photo-Ponam-31-Toyota-Motor-Corporation
Le Ponam-31 de Toyota Motor Corporation, pèse 6,6 tonnes, peut accueillir 12 personnes à bord, dont 5 sur le pont. Son réservoir est de 620 litres.

Ce nouveau venu dans le domaine de la plaisance à moteur,  que l’ on a peu de chance de voir naviguer en mer Méditerranée cet été, se défini comme un « sports utility cruiser », clin d’œil à l’univers automobile des SUV de la marque. À la fois performant et confortable, ce bateau vif, maniable et fiable, est équipé de deux quatre cylindres diesel 3 litres à injection directe, un moteur dérivé du Land Cruiser et adapté à un usage nautique, pour une puissance totale de 260 ch.

Le Toyota Ponam-31, c’est son nom, propose en option certains dispositifs inspirés des technologies automobiles Toyota, comme le Toyota Drive Assist3 et « l’ancre virtuelle » Toyota Virtual Anchor System4. La coque est en alliage d’aluminium A5083, un matériau plus performant que le plastique renforcé de fibre de verre en termes de rigidité, robustesse, longévité et résistance à la rupture. En outre, cette structure atténue la résonance et le bruit du choc des vagues contre la coque.

photo-Toyota-nouveau-bateau-de-plaisance
Le Ponam 31 se revendique d’une nouvelle catégorie de yachts : le « sports utility cruiser ».

Une cabine et des ponts agréables à vivre :

Outre les ponts avant et arrière, le Ponam-31 dispose d’un pont supérieur (flybridge) au-dessus d’une cabine conçue pour offrir une excellente visibilité. Autour d’un couloir central unique, elle présente un style agréable et une surface importante pour créer une atmosphère reposante et conviviale. Les aménagements intérieurs tels que le canapé et le comptoir peuvent être disposés de différentes façons afin d’optimiser le confort et la commodité.

Vidéo : présentation du Ponam-31.

A savoir :

Le Ponam-31, est commercialisé au Japon à travers un réseau de 49 sociétés. L’objectif de vente annuel est fixé à seulement 15 exemplaires. Son tarif débute à 29,7 millions de yens, soit l’équivalent d’un peu moins de 220 000 euros.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom