Le gouvernement canadien a passé commande, de six patrouilleurs arctiques à un chantier d’Halifax.

0
1185
photo-KV_Svalbard-classe-de-wolf
Le KV Svalbard, un navire de patrouille extra-côtier de l’Arctique de classe DeWolf comme ceux que construira Irving pour le Canada.

Les nouveaux navires de patrouille extra-côtiers de l’Arctique de classe DeWolf seront équipés de capteurs à la fine pointe de la technologie et seront en mesure d’exploiter et de soutenir les nouveaux hélicoptères navals Cyclone. Long de 103.6 mètres, pour 19 mètres de large, les navires seront dotés d’une coque brise-glace, qui leur permettra de naviguer à la vitesse de 3 nœuds dans une épaisseur allant jusqu’à 1 mètre. Les futurs NPEA (Navires de patrouille extra-côtiers et de l’Arctique), également appelés AOPS (Arctic Offshore Patrol Ships), auront la capacité de maintenir les opérations pendant une période allant jusqu’à quatre mois et une capacité de commandement, de contrôle et de communication permettant d’échanger des renseignements en temps réel avec les Centres d’opération de la sécurité maritime des Forces armées canadiennes. Ils seront également dotés de radars de veille de surface modernes et d’un canon.

 

photo- nouveau-navire-de-patrouille-extracotier
Les nouveaux navires de patrouille extracôtiers de l’Arctique seront construits par Irving Shipbuilding (MDN).

A savoir :

Le contrat de construction, d’une valeur de 2,3 milliards de dollars, est un contrat à frais remboursables avec prime d’encouragement qui prévoit des incitatifs pour qu’Irving Shipbuilding livre six navires à la Marine royale canadienne en respectant un prix plafond prédéterminé qui ne doit pas être dépassé. Par ailleurs, la construction d’un premier bloc pour le premier NPEA est prévue pour l’été et la pleine production commencera en septembre 2015. La livraison du premier navire canadien de Sa Majesté de classe Harry DeWolf est prévue pour 2018.

LAISSER UNE RÉPONSE

Votre commentaire
Votre nom